Partagez
Aller en bas
avatar
Messages : 37
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 22
Voir le profil de l'utilisateur

Aquila Valesse

le Dim 21 Jan - 21:24
Prénom : Valesse II

Nom : Aquila

Race : Selvyen

Classification : Deuteros

Sexe : masculin

Age : 16 ans

Apparence physique : Valesse est jeune homme d'un taille à peine plus haute que la moyenne pour son âge et un poids qui s'équilibre avec, bien qu'il peut paraître à certain moment plus svelte. Il a le visage très masculin, joues légèrement creusées, mâchoire carré. Une chevelure de jais qu'il ne laisse que rarement détaché et qui pousse très vite. Il a en claire pris tout de sa mère Neïla, ou plutôt de sa famille. Le petit frère le nomme-t-elle parfois en raison de sa ressemblance avec les siens, ou comme le petit frère qu'elle n'a jamais eu. Cependant sa voix est clairement celle de son père ainsi que son regard brun et profond.




• Signes particuliers :

Psyché : Valesse est au départ un très gentil garçons. Il n'a pas le cœur porté vers les mauvaise intentions. Disons qu'il est assez naïf et innocent. Ayant côtoyé sa sœur le plus souvent, il est assez en retrait et dans l’ombre de son frère lorsqu’il se retrouve avec ses cousins et garçons de la ville. Il reste très observateur et s’amuse à décrire tel et tel personnel tel qu’il les voit à sa sœur. Cette barrière de timidité se brise lorsqu’il retrouve seul avec une personne, étrangère ou pas. La force de ses bonnes manières l’empêche parfois de dire pleinement ce qu’il pense d’une personne ou de la contrarier quand il le faut. Il garde ces choses pour lui, même lorsque cela lui cause du tort.  Il en garde parfois une frustration, voir de la colère qui est pour le moment sans conséquence.

Comme tout les Aquilas, il possède des longs moments de solitudes soudains où il s’isole soit dans un recoin du château, de la ville où parfois sur de plus grande durée dans la forêt écarlate. C’est là que leur sang parle et que leur capacité de change peau s’exprime parfois sans qu’il s’en rend compte ou ne comprenne. Valesse lui, a pour habitude de partir en excursion dans la forêt du pic Carmin, les espaces restreints l’irritent à ces moments là, tout autant que l’irrite la présence de ses semblables. Gabryel son grand père et sixième Lord Aquila, voyait cela comme la libération de la bête qui sommeil dans leur sang. Des moments de liberté qu’elle réclame. Chacun en reviens que plus proche de la nature qui les entoures.

Hormis ces moments de solitude volontaire, Valesse apprécie beaucoup la famille et les liens qui l’unie. L’amour qu’il a pour les siens est inconditionnel. Un esprit protecteur s’est développé en lui, il ne cherche absolument pas à s’en émanciper, loin de là.

Mais ça, c'est au départ. En effet vous aurais l'occasion de voir fleurir et de forger la vrai mentalité de Valesse au fur et à mesure qu'il grandira et bravera les épreuves de la vie et celles que lui impose son destin.

Compétences & capacités :

• Nom : Cœur de feu

• Type : offensif

• Description : Cœur de feu est la nom sui va désigner le pouvoir de Valesse. Nom qui ne sera connu que de nous, de qui sera le plus approprié a sa manifestions. Il s'agit d'un pouvoir liée au psyché du garçon. La question reste à savoir lequel influe sur l'autre. En claire un s'agit d'une capacité à produire et un manipuler une flamme. Cette flamme unique n'est que l'essence et l'origine du pouvoir. C'est elle qui va accorder les capacités à Valesse selon son état. Elle lui conférera un des ses aspect, nous découvrirons ces derniers au fur est à mesure de son évolution dans le rp.

• Niveau de maîtrise : Valesse est à un stade où il ne sait que faire apparaître cette flamme dans le creux de sa mains, il est donc au niveau premier de sa maîtrise qui se nomme la flamme. Il pourra la faire surgir de partout sur son corps, s’en envelopper, la projeter en jet ou en boule. Il peut en enduire un objet où personne en entrant en son contacte, il ne tient qu’à lui de choisir ce que ses flammes brûlent.

• Talents particuliers : Les Aquila possèdent un talent inée pour le dressage des rapaces. A leur naissance un jeune oiseaux leur est attribué avec lequel ils sont comme frère. Néanmoins ce talent est durement travaillé pour rivaliser avec la maîtrise des anciens. Valesse n'échappe pas à la règle et s'est forgé sa maîtrise avec un jeune rois des cieux qu'il dénomma Kaleo. Il en découle donc chez lui une affinité avec les être animale. Il peut à peu près deviner leur intention et comprendre leur langage comportementale.

Le sang des Aquila charrie un dont,celui des change peau. C’est une capacité héréditaire qui permet de ressentir toutes les formes de vies animales aux alentours, de comprendre plus ou moins ce que veulent dire les animaux (même s'ils ont un esprit vraiment différent des humains), de comprendre les besoins des autres, de les « repousser » ou de les « attirer ». Cette magie permet aussi de se « lier » avec un animal précis, si celui-ci recherche aussi un partenaire. Ce lien leur permet de communiquer plus facilement, de discuter, voire d'utiliser les sens de l'autre quand c'est nécessaire, ou en ultime recours prendre son contrôles.

Depuis sa septième année il est obligé de s'adonner à un enseignement de chevalier. À savoir : escrime, équitation et archerie. Il étudie lorsqu'il ne s'exerce pas, Valesse s'étant trouvé un certain talent pour l'art et la poésie il a fait les joies de son tuteur, de sa mère et de ses sœur. Autrement en de raté occasion il s'adonnait à un jeu de stratégie semblable au échec avec son père. C'était là les quelques moment d'intimité qu'il avait avec ce dernier.


Natures de sa magie :


Vestyair : Valesse à l’entière maitrise du Carbone. Il peut en produire et manipuler le carbone environnant. Cet élément chimique quasiment omniprésent, possède autant de forme que d’application, passant du graphite au diamant, il peut être organique ou non. Un  puissant poison ou un carburant puissant pour l’organisme. Une aura bleuté émane de ce pouvoir virant parfois au bleu rois lorsque le contrôle de celui ci lui échappe.


Cerelius : Cette magie confère à Valesse un puissance bestiale incroyable. L’œil du tigre, la férocité de l’ours, la vivacité du loup et l’élégance de l’aigle. Aucun changement ne s’observe sur son physique hormis l’aura blanchâtre qui couvre sa peau. Ses performances, elles, s’en voient fortement accrue, faisant lui un combattant redoutable, aux coups tous plus mortel les uns que les autres.

Réceptivité au Solfir : Moyenne. Aillant suivis un traitement speciale  au Forte Altezzi, Valesse a, en quatre ans, acqui de bonnes bases dans le contrôle de son flux de solfir. Ces dernières lui ont permis de passer une à la vitesse superieur dans ses entraînements armées. Son hygienne alimentaire se devant d’être irréprochable, son menus était une copie rigoureuse de celle de son oncle.

Particularités raciales : Les Selvyens ont été bénis de deux dons. Le premier leur confère la faculté de dissoudre la magie contenue dans un sort ; le second de manipuler la psychurgie, l'énergie psychique. Valesse n’a pas encore été initié à ces deux dons. Les talents se travaillent, il en va de même pour les dons

Biographie :


La matinée était sur le point de laisser place à l’heure du midi. C’était dans ces environs là que Valesse avait l’habitude de rejoindre son père sous les pavillons du jardin Est, après une séance de méditation. Les pions étaient en place, mais il manquait un individu derrière l’un des camps, tendis qu’il manquait un père à celui de l’autre côté. Valesse plongea dans ses souvenirs. Né dans la famille la plus nombreuse des Aquilas. Il était le troisième enfant, et le deuxième fils. La tradition voulais que le seconds fils, car il n’y en avait rarement eu plus, succède à la direction du Forte Altezzi. De ce fait il eu une relation proche avec son seul oncle. Ce dernière le formant doucement à sa succession. Il avait un traitement particulier, l’obligeant à être présent le première et à retourner au château le dernier. Il en était ainsi depuis sa douzième année. Le seul moment d’intimité qu’il avait avec son père, avait pour abri, ce pavillon. Le son des quelques oiseaux venant se baigner dans le bassin était le seul bruit, on pourrait même dire qu’il fait parti du décors. Leur affrontement autour de la grille, durait jusqu’à que l’odeur des cuisines parviennent à leur nez. Il repensa aux questions que lui faisait se poser son père. Chacune d’elles occupaient tout une séance. Tantôt sur l’intérêt d’un blason, des livres d’histoire ou bien d’une écurie bien entretenu. D’autre fois le débat prenait le dessus sur le jeu. En de rare occasion, Vheil racontait une histoire vécu. Ce retrouvaille avaient débuté au environs de sa douzième année. Avant cela le rythme du garçon était dirigé par l’amusement avec sa sœur cadet. Ils échappaient à la surveillance de leur tuteur pour se frayer des balades dans la forêt. Ils en revenait sale et les poches pleines de trouvailles, et en quelques occasion des écorchures au genoux et des légère taillade au main. Il avait par moment côtoyé un groupe d’enfant de quartier de la ville, notamment une fille de son âge. La jalousie de sa sœur écourta bien rapidement leurs échanges. Quelques maladies l’avaient cloué au lit par moment, et son père venait toujours se préoccuper de sa santé. Il l’avait vus un autre fois aussi intervenir pour réconcilier ses deux sœurs. Il assista à sa première chevauché et à nombre de séance d’escrime. Valesse avait pour secret d’aller épier les entraînements mensuels de son père au donjon Altezzi. L’oncle de ce dernier, Steiphen, et celui-ci offrait un spectacle des plus impressionnent.

Valesse récoltait les souvenirs épars qu’il avait de feu son père. Il se questionna ensuite sur la raison de cela. Y avait t il une justice ou juste le hasard. Assis à sa place, les coudes sur les genoux, courbé par dessus la planche, une larme lui coula le long de la joue et vint éclabousser le rois. Il sursauta alors sous le son de la voix de sa grande sœur venant le quérir. Toujours présentable de nature et charriant avec elle, un parfum qu’il trouvait agréable mais étourdissant  parfois. Elle était cependant bien mieux apprêtée que la normale. Valesse se mis alors à spéculer sur ce qui l’attendait. Il parcouru les couloirs du château en faisant danser les flammes des bougies. Dans ses pensées à moitié, ses yeux se posèrent, en arrivant dans le grand hall, sur un visage qui lui fit un drôle d’effet. Son esprit s’affola et brassa des années de souvenir pour revenir à sa septième années.


-« Grand père... » Marmonna-t-il.

-« Tu as bien grandit ma petite. » Dis alors Sir Syjel, en posant sa main sur l’épaule de Hélène pour lui faire la bise sur une joue. Celle ci s’écarte et les yeux du quinquagénaire se posèrent sur Valesse, et les choses veulent que maigres lui elle analysèrent le garçon. « Un vrai Syjel. » dit il alors que le concerné s’avança pour effectuer une courbette. « Nul besoin devant moi mon garçon. »

-« Sir mon grand père, je suis ravis de vous voir. » Dit Valesse en s’éclaircissant la voix au passage. Au même moment arrivèrent la Lady tenant par la main Hysaj, suivis de son tuteur Devan et d’enfin Jerimo, le seul frère de Vheil.

-« Naïla ma fleur. Tu as là une charmante famille. » Dit il avec un sourire franc au lèvre et en prenant sa fille dans ses bras.

-« Ton sang coule dans leur veine, c’est votre famille aussi père.» S’en suivit des courtoisies avec le reste du groupe. Valesse quand à lui attendait encore, il fixa alors la porte récemment ouverte, qui balaya à nouveau l’air. Henelyne entra alors discrètement ce qui arracha un sourire à Valesse.


-« Tu tente d’impressionner grand père ? » Demande Valesse, taquin.

-« J’ai toujours su m’habiller convenablement mon garçon. » Répliqua la jeune fille en imitant, grossièrement, Devan à l’époque où il avait la charge de Valesse.

-« Aller file ma petite.» Rétorqua  Valesse toujours avec le sourire. Il regarda le petit groupe qui avait son intention porté sur l’échange entre Hysaj et son grand père. Devan conduit alors le garçon dans ses quartiers. Valesse les regarda partir et lorsqu’il se tourna de l’autre côté il vit que tout le monde le regardait.

-« Valesse mon fils. » Dit Naïla avant d’être poliment coupé par son père qui la devança pour attraper Valesse de l’épaule et l’emmener avec lui parcourir le château afin de discuter.

-« Mon garçon. Si j’ai confié ma descendance, mon sang et mon héritage à ton père c’est que j’ai très vite eu confiance en lui. Tout comme son père avant lui. Il était quelque peu hargneux et têtu mais toujours respectueux. » Dit il en accompagnant  son petit fils jusqu’au jardin Est. Là il s’assirent à la table de jeu. Valesse n’était pas à l’aise, l’idée de se retrouver ici face à une personne que son père le dérangeait hautement. Il n’osa tout de même pas montrer son inconfort. « La souveraineté des Aquilas s’est toujours fait de père en fils. Hormis une fois. Herennius vint trancher les idées que s’était fait Valesse quand à la suite de son discours. Il oublia alors son inconfort et attendit avec impatience la suite. « Dyevan. Ce Lord a vus ses parents disparaître à ses dix ans. C’est donc sa famille, oncle, grand oncle, cousin, qui lui transmirent la volonté de Sirius premier. Les questionnements doivent se bousculer dans ton esprit, du moins je l’espère. Tu es certainement apeuré, autrement c’est que tu n’a pas conscience de ce qui t’arrive. Tout le poids des Aquilas va t’écraser, tu sentira une dynastie de deux siècles te passer dessus. Tu te demande maintenant pourquoi cela t’arrive à toi ? N’y a t il jamais eu de souverain aussi jeune et mal disposer dans tes aïeuls. La réponse est non. Tu te demande maintenant comment en es tu arrivé là.

-« Où est mon frère ! » Valesse eu un sursaut de colère qu’il ne compris pas lui même. Autant de question, de crainte et de tristesse. Sans s’en rendre compte, ses mains étaient léché par des flammes. Il les considéra alors, s’éteignant en même temps qu’il se calmait. Son grand père était resté de marbre. Se levant à son tour. Il pris les mains de son petit fils dans les siennes.

-« Il n’est plus là, tout autant que ton père. Plus de plan A ni de plan B, du coup il reste tout l’alphabet. Quand à toi... »

-« Le temps révèle tout. »  Coupa Valesse en se levant pour s'en retourner dans le grand hall. De souvenir, ces couloirs de lui avaient jamais paru aussi long. Long , car tourmenté était son esprit. Il n'avait que seize ans, et tout celui lui tombait dessus. Quel posture, attitude ou discours fallait-il adopter ? Il arriva devant le groupe qui n'avait quasiment pas bougé. Il le regardèrent tous en silence. Valesse savait qu'il pouvez compter sur chacun d'eux, pourtant, il se sentait plus seul que jamais. Son  esprit se renferma sur ses craintes et sa solitudes, c'est alors que son sang demanda son droit, sa liberté.  Valesse vira à droite sans un mot, il siffla en sortant du château, Kaleo se posa sur son épaule et il fila droit dans la forêt de Kyramélia.  

♫Valesse's Theme♫


Dernière édition par Rhaella le Dim 18 Fév - 22:41, édité 4 fois
avatar
Messages : 37
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 22
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Aquila Valesse

le Dim 21 Jan - 21:35
Maison : Aquila
Lord : Valesse II
Fondation : 1335
Domaine : Alta

Forteresse : Château de Alta Altezza dominant la ville du même nom.
Tout part du château principale et du bourg qui l’entourait. Ensuite s’organisa un nouveau quartier plus bas. La ville perdura un certain temps ainsi avant de voir apparaître un donjon qui accorda une extension à la ville. Enfin, un troisième niveau fortifié d’une muraille fut bâti.

Altezza à l’avènement de Sirius  



Alta Altezza



Après la construction du donjon Forte Altezzi



Troisième niveau et muraille




Armoiries :




L’aigle noble et pure est l’égérie de la famille. Les couleurs bleues et blanches désignent respectivement le ciel duquel se rapproche le domaine et la neutralité de leur peuples, jusqu’à là...L’arbre au tronc de pierre désigne la famille et le rôle de pilier aussi principal que solide qu’elle tient. Enfin, la fameuse devise : « le temps révèle tout »

Généalogie :

Sirius
Valesse I
Enriel
Nethan
Dyevan
Gabryel
Vheil
Valesse II

Génération contemporaine :

Lady régente : Neïla Syjel-Aquila.





Seul fille d'un Lord allié à la famille Aquila depuis sa fondation. Elle est connue pour être la plus aimée des lady jusqu'à là. Cela s'explique par sa proximité avec le peuple qu'elle côtoie très fréquemment. Participant à leurs tâches quotidiennes se liant aux femmes qui la tiennent en respect et en estime. Cependant son attention envers son peuple diminua fortement lorsque les troubles prirent sa maison. Elle ne quittait plus le château, constamment au côté de son mari. Elle était la seule à son chevet, accompagnée de l'intendant Jerimo, lorsque la mort soudaine le pris. Elle avait tout fais pour éviter le bannissement de son fils aîné mais en vain, ce qui la marqua assez profondément. Elle avait même pris la décision d'aller elle même à sa recherche ce que Vheil lui interdit avec autorité.
Aujourd'hui elle ne quitte pas Valesse des yeux. Ne voulant ni le perdre de vue et tout autant le hisser au rang de Lord. Elle détient la patience et la force que peut montrer une femme et une mère dans des périodes délicate. C'est une femme respectable et vertueuse qui acquit autant d'importance que le Lord lui même. C'est une Lady, dira-t-on, qui honore pleinement de ce statue.

Valrio :




Premier et fils et aîné de la famille. Valrio a très jeune, en lisant les livres d’histoire, compris qu’il deviendrai Lord Aquila. Cette idée en tête tourna mal. Elle se traduisit par un refus totale de tout autorité. S’étant tellement projeté dans ses fonctions futures il s’y croyait déjà. Son éducation a été très délicate. Il n’en possédait pas moins les talents requis. À l’aube de sa vie d’adulte, les choses tournèrent vraiment mal avec son père qui le traitait désormais comme il se devait pour le préparer à la succession. Advint alors l’événement où il fut exilé. La lune de ce soir là fut la dernière à le voir projeter son ombre sur les murs de la ville.

Hélène :



fille aînée de la famille, quatre ans les séparent avec Valesse. Elle a tout hérité de sa mère hormis la dorure de ses cheveux, ancestrale chez les Aquila. Elle a toujours été aux côtés de sa mère lorsque celle ci se préoccupait de son peuple. Elle se retrouva seule lorsque les troubles arrivèrent. Elle tint ce rôle pour ne pas perdre la confiance du peuple. C'est une femme bourré de bonne manière de gentillesse. Contrairement à son frère aîné elle entretient une très bonne relation avec ses jeunes frère et sœur.

Hénelyne:



Seconde fille et sœur cadet de Valesse. La seule chose qui les séparent sont les devoirs respectifs qu'ils ont en tant que futur lord et futur lady. Autrement ils ont toujours été inséparable. Hénelyne a toujours été fasciné et inspiré par le seul vrais frère qu'elle ai vraiment eu. Aspirant à devenir et faire tout comme lui. Ce sentiment est renforcé par leur proximité d'âge et par le caractère protecteur de Valesse en vers sa sœur. Cela à fait de cette dernière une fille de Lord plus atypique que sa grande sœur. Cependant Hénelyne n'a jamais abandonné sa féminité et c'est ce qui lui donne un charme féroce.

Hysaj:




dernier fils et garçon de la famille. Hysaj est sourd et muet. De ce fait il est toujours accompagné de sa mère ou bien de son éducateur Belcan. Il arrive parfois à échapper à la surveillance de l'un ou de l'autre. Il s'en va alors rejoindre le mont aquilin où il observe avec émerveillement le vol des rapaces qui s'emballe toujours à son arrivé. C'est souvent Valesse et Hénelyne qui se chargeaient d'aller le chercher, mais cette dévotion dissimulait l'envie d'assisté a la danse céleste des aigles. Contrairement aux autres membres, Hysaj n'avait pas reçut de compagnon ailé à sa naissance car il avait été qualifié d'inaptes par son père


Histoire des Aquilas

Alta, 1270

Dans les terres fertiles et émeraude de végétation de Selvya se dressaient un pic d’un milliers de mètres d’altitudes. Son sommet était peuplé d’un certain arbre au feuillage écarlate tout l’année durant. Le kyramelia, car tel était son nom, était très prisé d’une certaine espèce ailée méconnu de tous. Si l’on en parle maintenant c’est qu’elle a fini par être découverte.
Lorsque la civilisation vint s’installer sous forme de groupe nomade l’éclaireur de l’une de celles ci fut subitement et sauvagement attaqué par les bêtes habitant les lieux. Lorsque le reste de la troupe rattrapa le défunt, il assistèrent à un spectacle sanglant autant par l’aspect que par la couleur. Se détacha alors la créature que l’on qualifia d’écarlate d’origine selon certain ou juste couverte du sang de sa victime. Certain vont même jusqu’à dire l’avoir vus tremper son plumage dans le sang de sa victime.
On en retient juste l’effroi de tous et leur fuite pour aller demander refuge en avale chez les autres groupes. Refus, menace et persécution furent le seul salaire d’une tel peine. Face à cette débâcle,se dressa l’un d’entre eux, téméraire ou vaillant, il en va qu’il pris sa lance et se dirigea vers ce qui avait été baptisé le pic de l’aigle carmin. Le fameux champion autoproclamé ne réapparut jamais ni son cadavre ni pensé vers lui.
Dans une dernière tentative, les survivant firent de nouveau cap vers le pic. Ils trouvèrent alors à l’entrée de la forêt de Kyramelia une centaine de ces bêtes qui guettaient leur arrivé. À leur tête, se dressait l’un d’eux, mais il était diffèrent des autres. Debout sur une branche robuste, il avait une allure moins effrayante mais non pas moins dérangeante. En effet son regard était celui d’un être humain. Celui ci leva ses ailes et rompu le silence d’un battement qui frappa l’air et le fit vibrer dans un son grave. Il s’envola alors et les autres le suivirent soulevant une bourrasque qui vint de derrière les arrivants et qui fut comme une invitation à entrer dans le lieux qui étaient jusqu’à là inaccesible.
« Cet épisodes fut retranscrit comme légende, légende qui fut oublié. Mais il restera toujours quelqu’un en Alta qui connaîtra la vérité, pas vrai Sirius ? La vérité sur ton arrière grand père. »
« Non. » Rétorqua l’enfant qui regardait le bois crépiter sous la flamme. « Qu’est devenus Kaelius ? Qu’est devenus mon arrière grand père. C’est cette vérité que je veux savoir. » La mère pris son fils contre elle. « Le temps révèle tout, absolument tout. »

Sirius

Il y a des esprits qui ne se révèlent qu'après épreuves. Certaines personnalité qui ne se dévoilent qu'une fois la fin proche. Les rêves de Sirius, eux, naquirent avec lui. Ils évoluèrent avec lui ou bien ce sont eux qui le firent évoluer.
Il se voyait lui même comme ces rapaces dont il avait la garde dans le domaine de Lord Mandelion. La noblesse d'un être, que l'on voyait nous survoler et nous considérer de ses hauteurs vertigineuse, confinée dans une cage. Briser la cage, une simple action, mais lourde de sens.
C'est lors de la fête annuel de l'été qu'était donnée les grands concours d'escrime, de joute, d'équitation et la finale, la chasse aux rapaces. Il s'agissait là de raviver les anciennes mœurs de la régions, la loi du plus fort. Celle ci étant remémorée à chaque début de festival lors de chants multiples. Le tout juste adulte Sirius, s'y été mêlé sous couverture d'un chevalier secret au vêtement brodée d'un aigle bleu. On considérait celui ci plutôt comme étant un Algon, une créature du folclore régionale. Un rapace malingre aux faux aires d'aigle. Maladroit comme il a été, il a plus suscité de l'amusement que de l'intrigue ou du mystère. À plusieurs reprises on entrepris de l'exclure du tournois mais à la réclamation du public puis sous l'ordre du Lord lui même qu'il lui fut permis de poursuivre.C'est alors que le lord dans cette euphorie se prononça: "S'il gagne, je fais le serment de lui offrir tout ce qu'il désire !"
La chasse lancée, l'épervier brun de Sirius n'eu point besoin d'ordre pour s'élancer. Il devança les trois autres concurrent pour se saisir du lièvre géant, qu'il tua sur place au lieu de le rapporter à son maître. Sur un sifflement de ce dernier il pris les aires et attaqua un à un les autres rapaces, faisant pleuvoir leurs plumes et leur sang sur un public bouche bée. Sirius avança vers le lord et sa suite, effectuant une courbette ridicule. Profitant du silence régnant, perturbé néanmoins par l'agonie du dernier aigles qui rendis son dernier souffle dans un glatissement strident.
"Je veux être le lord. Vous m'avez raillés et dis que vous donnerez tout ce que je voulais. C'est tout ce que je veux. Vos terres et vos titres, vous pouvez gardez le nom, j'ai le miens. "
Mandelion se leva furieux de son siège, et avec lui une bourrasque de vent."Comment osé tu chercher à m'humilier devant ma cours, jeune misérable ! Dévoile ton visage que je sache quelle famille va s'éteindre avant le jour ! Garde ! Sais..."
il fut coupé par la voix de Sirius "J'invoque le Talion." Dit-il avant que ne s'écrase les lourds pieds de Mandelion sur le sol qu'ils creusèrent. Sirius venait brutaliser tout le procédé et demanda le lord lui même en duel à mort.
Le duel débuta par une domination meurtrière. De ses lames invisible de vent il découpait le sol la où se tenait Sirius quelques fractions de secondes auparavant. Le combat avait attiré tout l'attention jusqu'à que derrière le jeune homme se dressa une bête immense. L'aigle encore à taille normale de Sirius était devenu de la taille d'un ours après avoir dévoré ses comparse. Son maître se baissa et ce dernier d'un battement d'ail s'envola de lavant et arracha la tête du Lord qui tomba au milieu de la foule dans des cris d'horreur.
Il n'a fallut que d'une poignet de minute pour que la fête ne devienne drame.
L'image d'après fut Sirius s'asseyant sur le trône de devenant donc le Lord Aquila. Sa pleine prise de pouvoir et fonction lui due sa devise. "Le temps révèle tout". Il réussit en effet sur une période de trois années à faire place nette parmi ceux l'entourant, se débarrassant de tout ses ennemi mais aussi à convaincre ses sujet de sa légitimité. En effet le rapace qui ne le quittait pas et dont il a orné son blason était en réalité le Rois des cieux. Oiseaux ancestrale de la régions.
Huit générations s'écoulèrent avant d'atteindre le jeune Valesse II deuxième fils de Vheil. Ce dernier décédé d'un raison encore très mal connus. Qui plus est, celle ci survenant très tôt après qu'il eu renié et exilé son fils aîné et héritier légitime, Valrio.
Le rois des cieux de l’armoirie des Aquila était en déclin et perdais vertigineusement de son rayonnement. Le choses s'accélérèrent autour de Valesse qui se retrouva alors avec sa mère le seul pilier de la maison. C'est à ses seize ans que le garçon dû prendre de lourdes responsabilités. Il devait redresser la barre et pour ce qui est de l'intrigue entourent son père et son frère il se fia au dire de son ancêtre "le temps révèle tout »

Sirius



Forte Altezzi

Veeren et Vergil furent l'un des plus beau souvenir d'Alta. Leur mémoire est jusqu'au temps présent honoré dans le donjon Forte Altezzi. Parti de l'envie de partager leur savoir du combat, il ne se limitèrent pas à cette tâche d'enseignant. Il devinrent égérie de la droiture, de l'honneur et de bien d'autre qualité que l'on attend d'un homme respectable. L'éducation de la jeunesse d'Alta s'était fais par le biais de ces frères jumeaux. Ils enseignait la maîtrise des armes tel que l'épée, la masse, le bouclier et le pique. L'équitation, la nage, la chasse mais aussi la méditation, l'agriculture et la construction. Ce sont bien les disciple et les jumeaux qui bâtirent eux même le fort.
Leur crédo était noble. La recherche perpétuelle de la paix intérieur par des actions pour le bien commun visant à se purifier de tout arrogance et à taire ses pulsion égoïste. On s'éloigne néanmoins de la fierté inutile et mal placé, le fait de considérer la vie comme n'appartenant pas qu'à soit, lie respect du devoir envers sa personne et envers son prochain. Elle permet de placer plus facilement sa confiance envers l'autre et d'apporter cohésion et sérénité dans la population.

♫Aquila's theme♫


Dernière édition par Rhaella le Mar 23 Jan - 9:52, édité 2 fois
avatar
Messages : 37
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 22
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Aquila Valesse

le Dim 21 Jan - 21:39
Chronologie

1270 -> naissance de Kaelius
1295 -> disparition de Kaelius et installation dans le domaine d’Alta. La même année naquit sa fille, Kaely.
1317 -> Kaely donne naissance à Sirius
1335 -> Sirius est Grand Duc à 18 ans
1338 -> Sirius purge le château de Moriban de tout trace des anciens souverains. La même année il épouse Hailly. Il fait débuter de grand travaux pour fortifier le château, son bourg et les alentour du domaine.
1342 -> Naquit Valesse fils de Sirius, après sa sœur aînée Helyana.
1358 -> Un nécromancien usurpé tente de renverser Sirius en se servant d’artifice pour faire croire à un retour de l’ancienne famille souveraine.
1359 -> Valesse I s’implique avec son père et règle par lui même le compte de l’usurpateur et du groupe qu’il avait rallié.
1365 -> les travaux sont finis, le château est baptisé par Sirius, le Alta Altezza.
1367 -> une famine frappe le domaine. La disette est résolu à nouveau par Valesse qui traiter avec deux seigneur voisin et demande l’aide des Syjel. De plus il manie tout les agriculteurs et savant pour développer une espèce de grains plus résistante.
Au premier grand repas après cette famine, Sirius nome son fils nouveau Lord Aquila. Il se retire par la suite lui et sa femme dans un lieu secret du pic Carmin.
1368 -> Valesse I se lie par un mariage à Adriel. Il maris sa sœur au fils d’une famille proche à la leur et forment les Aquili.
1371 -> Après mainte tentative, Valesse I et Adriel ne parviennent pas à donner d’enfant. Leurs nuit sont pleins de songes qui les guidèrent dans la forêt de Kyramelia. Là Valesse trouva l’objet de leur maux et le détruisirent.
1372 -> Naquit Enriel.
1374 -> Il devient ensuite frère aîné de Veeren et Vergil, des jumeaux. Ces dernières possédaient un dont incroyable pour le combat.
1392 -> les jumeaux ouvrent un ordre des chevaliers Altezzi dans l’initiative de partager leur engouement pour l’art de combattre. L’ordre se munie du nouveau donjon Altezzi qui offre une extension à la ville. La jeunesse gagne en discipline et en dévouement à la protection du domaine.
1397 -> Valesse I nome son fils Enriel, troisième Lord Aquila. Il se retire avec Adriel dans la foret carminée.
1398 -> Apres son alliance avec Cibelle, Enriel suis l’élan de ses frères et ouvre deux écoles dans la ville. Ils occupent les deux grand quartier, inférieur et supérieur, il développe une rivalité positive entre les deux. Un développement culturel et sociale se fait sous son règne bienfaisant.
1402-> Naquit Selym, frère cadet de Kaya et aîné de Sirius II. L’un reste au près de son père et l’autre intègre les Altezzi.
1420 -> Une maladie impitoyable emporte Selym.
1425 -> Enriel hésite à nommer Nethan. Non pas pour les causes qu’on pourrait déduire. En effet ce dernier à développer une philosophie trop froide et marginale. Enriel s’en remis tout de même à la tradition de ses parents et le noma quatrième Lord Aquila.
1426 -> Nethan écarte de lui ses cousins, censé le conseille d’après les directive de Enriel. Il accepta de s’unir à Syriel. Il laisse cependant ses obligation pour vaquer à des occupations qui son jusqu’à là incomprises voir inconnues. Son peuple le remarque et un léger vent de révolte après une épidémie.
1430 -> Avant qu’une rébellion n’éclate, Syriel décide de prendre les choses en mains et remet de l’ordre avec l’aide des cousins de son époux. Elle mène aussi un combat secret avec ce dernier. Contre son comportement douteux et ses excès de colère.
1432 -> Elle réussit à obtenir un fils de lui, ce qu’elle lui cacha. Naquit alors Dyevan. Nethan furieux des machinations de sa femme devient violent et paranoïaque. Il en vient à tuer une camériste, qu’il confond avec Syriel, lors de son rendez vous galant avec un garçon d’écurie. Des troubles dans les familles s’en suivent.
1442 -> Syriel réussit tant bien que mal à préserver son enfant. Elle prend alors une grande décision, elle use de son pouvoir pour hypnotiser son époux et elle s’exile alors avec lui pour l’éloigner de son fils et de son peuple. Les actes de Syriel furent remarquable et remarqué de tous.
1457 -> Dyevan sous la tutelle de tout le monde devint cinquième Lord Aquila. Son premier acte, alors même qu’il finissait son discours, fut une fresque en l’honneur de sa mère, l’honneur d’une femme dévoué et forte, dans le hall d’entrée du Alta Altezza.
1458 -> Dyevan épouse Eliza, la nièce de la camériste tué par son père, et ressoude les liens entre les familles. Il besogne à réparer les tord de son père.
1460-> Naquit Gabryel.
1485 -> Il devient sixième Lord Aquila. Il contribue à l’extension de la ville en un troisième niveau. Il améliore nettement l’hygiène du domaine et fait bâtir de petite clinique réparti équitablement et institue la médecine.
1486 -> Naquit Vheil.
1500 -> Vheil devient septième Lord Aquila. Il épouse Neïla Syjel et scelle l’alliance la plus importante des Aquila. Il choisi une famille extérieur. Il sollicite autant de mécontentement que d’approbation. Il a pour ambition l’ouverture des Aquilas.
1513 ->Naquit Valesse II dans la famille Aquila la plus nombreuse le huitième jour de Helkros.
1529 -> C’est l’intrigue dans les couloirs du Alta Altezza. La somme en est l’exil de Valrio et la mort de Vheil. Valesse II devient huitième Lord Aquila à 16 ans, c’est le plus jeune de la ligné.


Dernière édition par Rhaella le Mar 23 Jan - 9:23, édité 1 fois
avatar
Admin
Messages : 241
Date d'inscription : 17/11/2017
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateurhttp://bua-no-bas.forumactif.com

Re: Aquila Valesse

le Lun 22 Jan - 14:04
Salut, Nero,

Je vais procéder à la correction de ta fiche. Tu t'interrogeras peut-être sur les raisons qui me motivent à révéler au regard de tous les remarques et les pistes que je vais te faire parvenir ici alors que j'aurai pu te fournir cet attirail d'informations en messagerie privée sur Discord. La vérité est que je tiens à ce chacun lise, et surtout, tienne en considération les consignes que je vous accorde personnellement. Les "/" signifient que je n'ai rien à indiquer. Outre ce qui va s'ensuivre, je t'invite à reprendre certaines tournures de phrases, à corriger tes quelques erreurs et à revoir ta syntaxe. C'est un post complet que je t'envoie et j'espère que tu en seras satisfait.
Nom (facultatif) : /
Prénom : /
Race : /
Sexe : /
Age : /
Classification : Il y a une faute. Il s'agit de Deutéros.
Apparence physique : /
• Signes particuliers : /
Psyché : C'est à partir d'ici que les choses se compliquent. Je comprends tout-à-fait qu'il est délicat d'offrir un portrait psychologique précis et que les subtilités du langage peineraient même à décrire avec rigueur la complexité d'une personnalité, mais je suis hélas contraint de te demander d'approfondir. Songe aux passions, à ce qu'il aime ou n'aime pas, à ses craintes ou, peut-être, à d'autres traits de caractère.
Compétences & capacités :

• Nom : /
• Type : /
• Description : Il faut que tu définisses les applications en combat de ce pouvoir.
• Niveau de maîtrise : /
• Talents particuliers : /
• Affinités magiques : Tu dois davantage détailler.
Biographie : Je n'ai rien à dire. J'apprécie, comme tu le sais, les efforts que tu as consacré à sa rédaction. Je te suggère néanmoins d'abandonner l'usage de l'italique dans les phases de dialogue car il déforme ton texte et complique sa lecture.
Objectif (facultatif) : /


Dernière édition par Templar le Ven 11 Mai - 23:27, édité 1 fois
avatar
Admin
Messages : 241
Date d'inscription : 17/11/2017
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateurhttp://bua-no-bas.forumactif.com

Re: Aquila Valesse

le Lun 22 Jan - 14:09
NB : Aussi, il vaut mieux abandonner l'hébergeur d'image noelshack. Nous en avons un sur le forum.
Contenu sponsorisé

Re: Aquila Valesse

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum