Partagez
Aller en bas
avatar
Messages : 54
Date d'inscription : 01/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Darzna na Anzal - Guerre et Paix

le Sam 7 Avr - 21:44
[Yuri] [Valysie (Est)]


Yuri hochait la tête, assimilant ces informations nouvelles pour dresser un profil, un peu comme s'il lisait un roman et qu'il se délectait d'un personnage. Une fois le fil de sa pensée tissé, il poussa un bref bruit, un rire étouffé, comme pour marquer sa satisfaction.
Mais la marche le ramenait à la réalité, et sa rêverie commençait à ternir. Il n'était pas question de faire demi-tour, non, pas en si bon chemin, et surtout pas en sachant qu'il n'avait rien à craindre d'un homme si bon qu'il en était venu à être admiré par tout un peuple -- plutôt, il lui fallait trouver un moyen de l'aborder, cet homme. Il craignait que, face à lui, il perdrait ses moyens, deviendrait anxieux à ne plus pouvoir parler. Les mots d'un ancien ami, qui l'avait conseillé dans son ambitieuse démarche de séduire une autre villageoise, lui revenaient en tête: "Le plus important, c'est la phrase d'amorce". Mais la tentative s'était soldée en un échec, alors il crut bon de demander au marchand:
- Si je voulais entrer en relation avec Krum, comment devrais-je m'y prendre?
avatar
Admin
Messages : 241
Date d'inscription : 17/11/2017
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateurhttp://bua-no-bas.forumactif.com

Re: Darzna na Anzal - Guerre et Paix

le Sam 7 Avr - 21:53
Analepse


l'Orient valysien - Vali Yuri

- A dire vrai, je l'ignore, mon bon messieur, car je préfère éviter la compagnie de ceux qui vivent une existence dangereuse. Vous, comment vous adresseriez-vous à un homme qui a tué suffisamment d'hommes pour remplir un cimetière en son entier ? demanda le marchand de journaux, en arquant un sourcil.
avatar
Admin
Messages : 241
Date d'inscription : 17/11/2017
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateurhttp://bua-no-bas.forumactif.com

Re: Darzna na Anzal - Guerre et Paix

le Sam 7 Avr - 22:12
Hassling - Ozge

Les pérégrinations de la jeune aventurière la conduisirent vers une dense forêt dont les arbres et les indénombrables végétaux de toutes sortes qui la constituaient semblaient être les réceptacles d'une énergie vitale débordante, laquelle alimentait ce véritable microcosme par les nombreuses veines qui serpentaient, et s'entremêlaient, à la surface des troncs, des branches et des lianes gigantesques assurant un semblant de cohésion à cet étrange édifice... Prudence était mère de sûreté dans cette terre reculée où la distance entre Vie et Mort étaient si courtes.

Spoiler:



Dernière édition par Templar le Sam 7 Avr - 23:41, édité 5 fois
avatar
Messages : 54
Date d'inscription : 01/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Darzna na Anzal - Guerre et Paix

le Sam 7 Avr - 22:12
[Yuri] [Valysie (Est)]


Yuri restait sans réponse. Or, il espérait obtenir un conseil. Peut-être que s'il disait ce qu'il avait en tête, le vendeur le corrigerait, proposerait une alternative, et cela suffirait à trouver les bons mots. Néanmoins, il ne voulait pas que le vendeur le prit pour un fou (ou pire encore, pour un sot), donc il ne pouvait se permettre de dire n'importe quoi. Le tout sans laisser s'installer un silence trop long, qui tuerait la conversation. Il commença:
- S'il est vrai qu'il a tant tué... Alors il ne faudrait pas qu'il me juge hostile, ou mal-intentionné à son égard. Autrement, il n'y a pas de raison qu'il s'en prenne à moi: vous dîtes qu'il est juste, et qu'il n'abat que les criminels. Mes parents m'ont toujours dit qu'un seul individu, un vagabond, ne pouvait décider de la mort d'un autre. Que ce droit revenait à des instances plus hautes. Et il est vrai que cette pensée est... comment dire? Légitime, dans le cadre où ils ont grandi: là-bas, pas de criminels, pas de dissidents, pas de meurtres horribles. Mais depuis que j'ai posé les pieds dans cette ville (il admettait enfin être un étranger), je me suis rendu compte du fait que certains étaient juste trop vilains pour ce monde (il pensait à Wladimir). Et si notre système ne sanctionnait pas ces gens-là, il fallait bien que quelqu'un le fasse, non? Ils étaient entrés dans le monde de la violence de plein gré, il fallait l'assumer. (Il marqua une pause, étonné de la longueur de son discours, lui qui n'était pas habitué à parler tant, surtout pour donner son avis). Je m'égare, mais je veux dire que... Enfin, je ne pense pas avoir peur de Krum, au fond. Il me fascine, et je tiens à le voir. Et si je l'abordais comme ça? En faisant part de mon admiration?
avatar
Admin
Messages : 241
Date d'inscription : 17/11/2017
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateurhttp://bua-no-bas.forumactif.com

Re: Darzna na Anzal - Guerre et Paix

le Sam 7 Avr - 23:15
Zienkursk, Tel Vatraen - Kanaan Saada

Le sous-officier, excité par le vin, le désir de plaire et la verve tranchante de la jeune femme, n'eût cure de sa menace, réprimant d'ailleurs, avec quelques difficultés certes, un rire de dérision.

- Vos paroles sont encore plus douces que le miel, ironisa-t-il, et un millier de fois plus excitantes qu'un régiment de putains équipés de connets étroits. Vous savez, il y a de quoi devenir fou lorsque l'on est soldat, acheva-t-il en s'asseyant près de Saada.
avatar
Admin
Messages : 241
Date d'inscription : 17/11/2017
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateurhttp://bua-no-bas.forumactif.com

Re: Darzna na Anzal - Guerre et Paix

le Sam 7 Avr - 23:33
Analepse

l'Orient valysien - Vali Yuri

- Vous ne vous posez pas les bonnes questions. Pour aller au bout de votre propos, je ne crois pas que l'on puisse naître mauvais. Ce sont nos épreuves, nos difficultés et nos besoins qui forgent notre caractère. Le dernier des gredins ne couvent pas, au sortir des cuisses de sa mère, sa propre ignominie, quoiqu'en puissent dire nos seigneurs angéliques et leurs vassaux. Excusez-moi pour l'expression, mais la plupart des gens d'ici crèvent de faim. La disette, notre compagne depuis des années, pousse chaque jours nombre de nos semblables vers la voie du banditisme pour se nourrir. Au fil de leurs rapines, ils deviennent méchants car recrus de violences, de fourberies et d'oppressions que des chasseurs de têtes comme Krum ont voulu corriger par le passé. Néanmoins, je doute qu'il ait tourné le dos à ses idéaux. Krum a beau être un Iazaroi, c'est un coeur de Slave qui bat dans sa poitrine et un esprit slave qui dirige son épée, conclut-il afin de répondre à la question du jeune homme.


Dernière édition par Templar le Lun 9 Avr - 19:32, édité 2 fois
avatar
Admin
Messages : 241
Date d'inscription : 17/11/2017
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateurhttp://bua-no-bas.forumactif.com

Re: Darzna na Anzal - Guerre et Paix

le Dim 8 Avr - 0:12
Analepse


Istrasie - Keragoven Althea

La porte menant vers la grande salle s'ouvrit donc, à grands fracas, dévoilant une jeune femme entourée de trois gardes dont l'expression de leur faciès laissaient songeurs sur leur degré de soumission à son endroit, dans un faste contrastant avec l'état de ruine de la citadelle de Silvos. Des fragrances fruitées flottaient également dans l'air, signe qu'un festin s'était déroulé il y a peu.


- Oh, Dame Althéa. Je vous croyais morte. Mon frère était parti à l'aube, dans le dessein de vous rechercher. Quelle agréable nouvelle de vous voir parmi nous, fit-elle dans une grâce qui paraissait feinte, avant de croiser les jambes et de porter à l'égard de son invitée un regard où s'illuminait une lueur de dédain.

Spoiler:
avatar
Messages : 54
Date d'inscription : 01/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Darzna na Anzal - Guerre et Paix

le Dim 8 Avr - 20:41
[Yuri] [Valysie (Est)]

Yuri leva les yeux au ciel.
- S'il est vrai qu'on ne naît pas mauvais, rétorqua-t-il. Ne pensez-vous pas que si on le devient, c'est de gré? Je peux comprendre qu'un homme soit poussé à voler pour survivre... Mais lorsque l'homme fait du crime une activité organisée, il s'enfonce délibérément dans le vice. Dire que ce n'est pas de sa faute, que c'est son environnement, les difficultés vécues qui le façonnent ainsi, j'entends ça comme une piètre excuse. Mais qu'importe. Si j'ai tort et qu'il n'a pas choisi cette vie-là, au moins en estime-t-il les conséquences. Les vies malhonnêtes ne prospèrent qu'en l'absence de justice.
En parallèle, Yuri réfléchissait à ces notions morales. Plus tôt, il avait dérobé une bourse pleine de pièces à un homme mort. De quel droit? Il s'était mis en tête qu'il ne faisait que reprendre de l'argent sale; mais au final, il ne considérait cet argent comme sale seulement parce qu'il avait jugé que l'acte de Wladimir était ignoble. Qu'en savait-il? Après tout, ce mage avait été condamné à mort. Pouvait-on blâmer Wladimir pour avoir livré un hors-la-loi à la justice, ami ou pas?
Au final, lui aussi était un bandit, un menteur et un lâche. En une journée passée dans la ville, il avait volé une fois. Pouvait-il seulement se permettre de calomnier ceux qui y avaient passé toute une vie?
Il soupira, comme pour mettre un terme à ces réflexions qui ne faisaient qu'embrouiller son esprit.
"Je ne suis pas un bandit. Je suis bon.", conclut-il, mais c'était se mentir: il ne savait où placer la frontière entre bien et mal.
avatar
Admin
Messages : 241
Date d'inscription : 17/11/2017
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateurhttp://bua-no-bas.forumactif.com

Re: Darzna na Anzal - Guerre et Paix

le Dim 8 Avr - 21:22
Analepse

l'Orient valysien - Vali Yuri

Le vendeur de journaux considéra durant quelques instants les propos du jeune homme, avant de lui-même prendre la parole d'un air qui laissait présager qu'il était peu convaincu.

- Vous êtes cynique, vous, souffla-t-il. Je ne crois pas qu'un homme sensé embrasserait comme une panacée une vie de brigand. Vous y perdez votre dignité d'homme, votre liberté, votre sécurité, et peut-être votre vie, tandis que votre famille s'exposera aux rancunes et aux persécutions d'autrui, lesquelles seront tolérées d'un plein assentiment de nos bons seigneurs magnanimes. La plupart de nos compatriotes sont en outre soumis au servage, à la domination sauvage des nobles et aux aléas du banditisme. Croyez-vous qu'en ces conditions, avec leur pauvreté, l'abrutissement par le labeur, et l'incapacité qui est la leur de concevoir et d'exprimer clairement comme vous et moi leurs émotions et leurs réflexions devant le spectacle du monde, ils peuvent être soumis à la justice, monsieur ? Et traités en égaux par nos "juges", qui ne les considèrent pas comme des hommes mais comme des bêtes ? Non, je ne vous crois pas assez aveugles pour croire qu'un homme seul est responsable de ces actes. Les bandits de grand chemin sont d'une toute autre nature et doivent être éradiqués, ce n'est pas le propos. Ceux qui grossissent les rangs de la racaille ne sont que de pauvres ignorants grisés par l'appât du gain facile, rétorqua-t-il, et son intonation était aussi sèche qu'une lanière de fouet. Dites-moi, monsieur, j'ai deviné que vous n'étiez pas d'ici, mais je ne croyais pas que vous bénéficiasses d'une telle manière de parler. C'est très rare ici, à l'exception des bibliothécaires et des libraires comme moi. D'où venez-vous ? demanda-t-il d'un ton dubitatif.
avatar
Messages : 84
Date d'inscription : 20/01/2018
Age : 18
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Darzna na Anzal - Guerre et Paix

le Lun 9 Avr - 17:17
[Hassling - Ozgë]

Autre que les grands villages de pierre regorgeant de dangers et les longues routes potentiellement mortelles, la jeune inrelith, dont l'idée à l'époque de s'aventurer jusqu'au fin fond d'Océania venait tout juste d'apparaître, n'avait accordé que peu de réflexion et de méfiance en la nature elle-même. Elle s'en était toujours sentie proche, que ce soit de la faune ou de la flore, les animaux étaient autant fascinants que de bons compagnons de discussion et les grands arbres qui avaient entouré son enfance étaient de solides bases à escalader et sur lesquelles se reposer lors des longs après-midi chaud d'été où elle pouvait profiter de l'abri et de la fraîcheur que procurait les cimes empêchant les rayons de soleil de passer. Aujourd'hui, arc sorti, sens en éveil, elle se sentait pour la première fois en danger dans un élément qui lui était pourtant si familier. Quelque chose la dérangeait avec cet endroit et était trop étrange mais trop anodin à la fois, quelque chose qu'elle peinait à décrire. La source de cette détresse pouvait prendre noyau dans une sorte d'intuition qu'elle avait ou alors se justifier vulgairement dans une paranoïa liée à la découverte de cet inconnu qui pourtant se rapprochait tellement de ce qu'elle put connaître. Chaque bruit, chaque bruissement de feuillage, chaque bouffée de vent qui passait à travers les branches et les lianes suscitaient en elle méfiance dont elle espérait pouvoir se servir afin de faire face à chaque danger décidé à la guetter dans l'abri de l'absence du regard d'Ozgë.
avatar
Messages : 37
Date d'inscription : 10/01/2018
Age : 17
Localisation : Sauvian
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Darzna na Anzal - Guerre et Paix

le Lun 9 Avr - 17:50
Althea Keragoven

Althea baissa légèrement la tête en signe de politesse, mais rien de plus à l'encontre de cette femme qui n'aspirait pas confiance et bienveillance. Pourtant, cette attitude désinvolte n'agaça guère Althea, bien au contraire. C'était ce type de femme qu'il fallait dans le monde pour imposer la gente féminine au pouvoir. Lorsque la soeur de Lord Sigimer finit de parler, Althea soutint son regard avant de répondre avec condescendance :

- Sachez que les Keragoven ne meurent pas pour si peu. Je suis venue en compagnie de mon frère, Arsène Keragoven, héritier de tous les biens de notre famille.

Elle désigna Arsène en se tournant légèrement, avant de reprendre:

-Nous esperons que notre visite ne vous importune pas, déclara Althea en accompagnant ses propos d'un sourire malicieux.
avatar
Admin
Messages : 241
Date d'inscription : 17/11/2017
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateurhttp://bua-no-bas.forumactif.com

Re: Darzna na Anzal - Guerre et Paix

le Lun 9 Avr - 19:22
Hassling - Ozge

Abstraction faite des pas de la jeune fille, du bruissement des feuillages et du chant saccadé des scarabées, point un bruit résonnait en ces lieux. Les lianes et les multiples ronces étendues sur le sol telles des serpents imposaient méfiance et adresse à celle qui bravait cette forêt en apparence insaisissable, jonchée d'arbres noueux et gigantesques. Promesses d'espérances, des vents saturés d'humus laissaient s'ébruiter avec timidité les murmures lointains des plaines du Nord.

__________________________________________________________________

Istrasie - Keragoven Althea

- Si vous aviez eu le malheur de m'importuner, je n'aurai pas eu la bonne grâce d'ouvrir les portes de ma citadelle à vous et à votre suite, répondit-elle d'une voix indolente en décochant un regard furtif à Arsène, qui s'avérait n'être, à son malheur, qu'un jouvenceau à l'aube de l'âge d'homme. Eu égard à votre arrivée pour le moins impromptue au milieu de la nuit, je dois vous signaler que cela ne sera point du goût de mon frère, ni de celui des chevaliers de notre Maison. Il vous était loisible d'expédier un corbeau afin de nous prévenir de votre incapacité à vous présenter dans les délais tels qu'ils avaient été convenus entre votre père et mon frère... Mais soit, ma soeur, puis-je vous appeler ma soeur, puisque vous appartiendrez à mon frère ? Vous devez être exténuée et, au surplus, en proie à la faim. Nos gardes vont vous escorter vers la grande salle, où nous vous y préparerons un rien de repas.
avatar
Messages : 37
Date d'inscription : 10/01/2018
Age : 17
Localisation : Sauvian
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Darzna na Anzal - Guerre et Paix

le Lun 9 Avr - 23:50
Althea Keragoven

Elle observa la sœur de lord Sigimer avec une certaine complaisance. Cependant ses pensées observèrent la jeune femme avec mépris, avec haine et rage. Deux aspects d'Althea si opposées, pourtant si proches. Aucun cortège, puis une sœur déplaisante, voila de quoi ravir la soirée d'une jeune Kéragoven et d'éveiller ses soupçons sur cet éventuel mariage. Mais ce n'était que des affaires d'hommes de toute manière.

-Nous vous remercions pour votre ....hospitalité. Nous allons donc prendre congé pour ce soir.

Les gardes de la maitresse de ces lieux invitèrent Althea et sa suite a les suivres. C'est alors qu'en pleine marche, Althea se retourna avant de s'exclamer:

-Nous n'utilisons pas les corbeaux car ils représentent la mort et en l'occurence la désolation. Nous utilisons le Pygargue a queue blanche ou le Bécausseau, ma soeur....

Puis la jeune Kéragoven disparut avec sa suite et les gardes, le ventre vide et les têtes pleines de méfiance.

avatar
Messages : 7
Date d'inscription : 19/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Darzna na Anzal - Guerre et Paix

le Mer 11 Avr - 2:11
Kienkursk, Tel Vatraen | Saada

La jeune femme adressa un sourire à l'officier, avant de sortir un couteau et de le planter dans le ventre de ce dernier avec rapidité et force.

- J'espère que monsieur est masochiste, parce que la douleur est constante pendant la longue durée qu'il va falloir pour que son corps se vide de son sang. Alors, soit monsieur pousse le bouchon jusqu'au bout et me laisse me divertir devant le spectacle de sa mort, sinon il peut aller se prodiguer des soins d'urgence pour éviter le trépas. lança-t-elle sur un ton décontracté, son sourire avenant toujours sur le visage.
avatar
Messages : 84
Date d'inscription : 20/01/2018
Age : 18
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Darzna na Anzal - Guerre et Paix

le Jeu 12 Avr - 0:39
[Hassling - Ozgë]

Ozgë perdait lentement de sa confiance et de son assurance alors qu'elle s'enfonçait davantage dans les profondeurs de cette forêt. Un certain malaise la faisait affirmer l'emprise de sa main sur son arc, ce geste lui procurant étrangement un sentiment de sécurité et de force. L'absence de bruit était ce qui l'inquiétait le plus. Elle aurait encore préféré entendre la cacophonie créée par l'ensemble de la faune pouvant l'entourer, à la place elle n'entendait que ses respirations et les bruits de ses pas dérangeant les feuilles mortes et brisant les vieilles branches. Réduisant sa discrétion et mettant en danger sa sûreté, elle se mit à fredonner doucement un vieil air de musique que l'on chantait souvent dans sa tribu et auquel on attribuait une certaine superstition donnant au petit chant une sorte de protection : quand le dit air se mettait à résonner, on pensait que les ancêtres entouraient l'émetteur et le protégeaient. Ozgë y croyait et se rassurait dans cette idée. Si ses ancêtres, des chasseurs, des guerriers, des conquérants, se tenaient autour d'elle, aucun danger ne pourrait l'entraver.
avatar
Admin
Messages : 241
Date d'inscription : 17/11/2017
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateurhttp://bua-no-bas.forumactif.com

Re: Darzna na Anzal - Guerre et Paix

le Ven 13 Avr - 21:57
Hassling - Ozge

A mesure qu'elle progressait à travers les cimes sylvestres, Ozge put observer que le règne végétal se révélait aussi diversifié que rigoureux. Certains de ces arbres dépassaient cinquante mètre de hauteur. Le règne animal ne tarda pas à apparaître sous la forme de gros oiseaux noirs, planant dans le ciel comme des vautours, et d'autres plus petits, semblables aux perruches, qui se poursuivaient en pépiant. Soudain, un bruissement se fit entendre. En se dirigeant vers cette direction, le bruit se précisa. C'était une cascade, un cours d'eau, clair tel un torrent de montagne, qui serpentait au-dessus de la jeune aventurière, s'étalait sur des nappes trônant sur des éminences sablonneuses parsemées de rares touffes d'herbes, et d'où tombait à ses pieds d'une hauteur de plusieurs mètres, dans une sorte de lac, une source chaude bordée de rochers dont la surface reflétait les feux de ce Soleil couchant, lequel en déclinant zébrait les collines sous l'empire de la Forêt des ombres obliques et transformait l'horizon lointain en une bande ondoyante d'or liquide.
avatar
Messages : 54
Date d'inscription : 01/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Darzna na Anzal - Guerre et Paix

le Ven 13 Avr - 22:47
[Yuri] [Valysie (Est)]



Yuri avait peur d'en dire trop sur lui-même; une crainte bien fondée, sachant qu'il était présumé mort. Mais la flatterie quant à son élocution perça cette armure et, voulant profiter de la louange, il dit:
- Je viens d'un village à l'ouest du continent, et d'une famille de travailleurs. Ma mère savait lire, mais difficilement, et pas en entier; un ou deux livres devaient trainer à la maison, rien de bien intéressant: voyez, j'en ai si bien oublié le fond que je ne saurais pas vous dire de quoi ces livres parlaient. Mais je trouvais cela tellement fascinant, que de voir des motifs se transformer en ensembles, des ensembles se transformer en mots, que j'ai supplié pour que l'on m'apprenne à les déchiffrer. J'ai fait le gros du travail seul, et il y a des mots que je ne comprends pas toujours, mais je m'en sors mieux que le Slave moyen, je pense. Il y a eu un troisième livre dans ma vie... (il fouilla dans son sac, avant de se rendre compte qu'il ne l'avait pas emporté. Il pesta en l'imaginant se transformer en cendres, mais se reprit rapidement.) On me l'a offert, et j'ai trouvé les mots si beaux... je veux dire, ils sonnaient si bien, que je me suis longtemps efforcé de les dire de la même façon. J'imagine que c'est resté, depuis. Et parfois, lorsque des phrases vraiment très belles me viennent à l'esprit, je les note sur un bout de papier, que je laisse au hasard. Vous êtes libraire? Auriez-vous de ces livres dont les phrases vous enchantent?
avatar
Admin
Messages : 241
Date d'inscription : 17/11/2017
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateurhttp://bua-no-bas.forumactif.com

Re: Darzna na Anzal - Guerre et Paix

le Ven 13 Avr - 23:01
Analepse

l'Orient valysien - Vali Yuri

- De l'ouest ? Votre accent ne me disait rien. Je travaille dans une librairie mais je ne la tiens pas. Voyez-vous, j'ai longuement étudié dans les écoles de jeunesse publiques, croyant que ma passion pour les lettres suffirait à m'assurer d'un avenir. Nenni. La plupart des métiers prestigieux sont réservés aux riches et aux nobles, ce que je ne suis pas. Du coup, j'alterne entre ce boulot de vendeur de journaux, d'écrivains à la presse et de petits libraires pour un salaire tout juste suffisant, lâcha-t-il comme pour se déposséder d'une rancoeur contenue depuis des lustres. Excusez-moi, je m'égare. Je possède sans doute ces livres. Avant de vous rendre au Straltsa, vous pouvez, si le coeur vous en dit, jeter un oeil dans notre boutique.


Dernière édition par Templar le Ven 13 Avr - 23:54, édité 1 fois
avatar
Messages : 54
Date d'inscription : 01/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Darzna na Anzal - Guerre et Paix

le Ven 13 Avr - 23:23
[Yuri] [Valysie (Est)]


Ses yeux s'écarquillaient. Une librairie! Yuri était conscient que sa rencontre avec Krum (qu'il voyait à présent comme une issue inévitable) ne s'en trouvait que retardée, mais il ne pouvait contenir sa joie. Et sûrement que son énergie vitale remuait, sentant l'approche des belles lettres.
- J'en serais plus que ravi, répondit-il avec un sourire. Puis, rebondissant sur une remarque évoquée par le vendeur: Et enfin, trouvez-vous cela normal, que nous ne puissions faire de notre vie ce que bon nous semble?
Après coup, cette pensée, il eût voulu ne l'avoir jamais dite, mais sans qu'il ait d'abord su pourquoi. Il se sentait ingrat; lui qui était protégé par des êtres qui lui étaient supérieurs d'un droit naturel. Droit naturel? Êtres supérieurs?
Revenir à la source de la réflexion. C'est ce qu'il faisait depuis peu lorsqu'il s'embrouillait dans son esprit (ce qui lui arrivait souvent dès qu'il essayait de formuler une idée complexe). Cette ingratitude, elle n'était pas de lui: on l'avait fait naître de force, une sorte de cadenas que les Slaves posaient sur leur propres enfants pour leur apprendre la loi du monde, implicite mais connue de tous: que les hommes n'étaient pas égaux -- ou plutôt, qu'ils l'étaient dans la mesure où ils n'étaient pas mêmes hommes: certains l'étaient plus, et d'autres, moins. Connaître sa place et ne pas la dépasser, car au-delà, c'était la mort, guerrière invaincue et crainte de tous.
Or, la mort était partout, dans cette ville, et elle n'était pas la plus terrifiante de sa bande. Les Valysiens (puisqu'il fallait les désigner) les protégeaient-ils, ces Slaves citadins? Dans les exploitations, la vie était paisible parce que tout le monde avait à manger, et non parce que quelque créature ailée veillait.

Naturellement, il y avait ici des gens comme Krum qui se rebellaient contre l'ordre établi, puisqu'ils se rendaient compte de cette énorme escroquerie qu'était la loi du monde. Alors, il n'eut plus peur de sa question, et se répéta à lui-même: "...faire de notre vie ce que bon nous semble."
avatar
Messages : 84
Date d'inscription : 20/01/2018
Age : 18
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Darzna na Anzal - Guerre et Paix

le Ven 13 Avr - 23:51
[Hassling - Ozgë]

Peut-être était-ce de la curiosité, une certaine intrigue créée par l'inconnu, Ozgë ne saurait pas exactement préciser ce qui parvint à la pousser à se diriger vers le bruit de l'eau s'écoulant de la cascade. Comparé au reste de l'environnement dans lequel elle se trouvait, l'endroit était un réel petit coin de paradis à ses yeux, un paradis potentiellement dangereux puisqu'il parvenait à la désarmer de sa méfiance pendant un instant. L'inrelith s'approcha à pas lents, détendant ses épaules, reprenant un rythme de respiration régulier et décrispant légèrement m'emprise qu'elle avait sur son arc pour finir par le remettre autour d'elle. Une fois à côté du bassin, elle se mit à genoux et prit de l'eau à l'aide de ses deux mains et s'éclaboussa le visage afin de se débarrasser de la sueur et de la terre qui avait pu s'accumuler dessus. Restant à genoux, elle s'essuya le visage d'un geste du revers de son bras gauche, avant de lever le visage vers la cascade, soudainement prise d'une certaine admiration par la beauté de l'endroit qui la frappa une nouvelle fois.

Juste une petite pause ..., se dit-elle afin de s'autoriser un moment dans en ce lieu.
avatar
Admin
Messages : 241
Date d'inscription : 17/11/2017
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateurhttp://bua-no-bas.forumactif.com

Re: Darzna na Anzal - Guerre et Paix

le Sam 14 Avr - 0:00
Hassling - Ozge

La fin de cette journée se déroula sans qu'une anicroche, un événement ou un bruit en particulier ne vinrent troubler Ozge ; mais, vers le soir, après avoir admiré le beau coucher de soleil, dilaté à l'horizon au-delà de toute imagination humaine, elle eût peut-être l'impression d'un changement autour d'elle. La forêt s'animait de craquements et de frémissements furtifs. Elle eût été fort bien inspirée de se sentir épiée à travers le feuillage par des yeux invisibles. Néanmoins, sa nuit fut paisible.
avatar
Messages : 84
Date d'inscription : 20/01/2018
Age : 18
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Darzna na Anzal - Guerre et Paix

le Sam 14 Avr - 1:36
[Hassling - Ozgë]

Trouvant le salut de son repos en un arbre enraciné dans un rocher aux pieds de la cascade, elle établit son petit campement à l'ombre de la chute d'eau et des feuillages. La base de l'arbre fit office de lit contre lequel elle s'adossa après avoir retiré son manteau qu'elle utilisa comme une couverture. Bien évidemment, le sommeil ne lui vint pas directement. Alors que la nuit était tombée, elle divertit son esprit en levant la tête vers le ciel et en contempla à travers les grandes branches couvertes de feuilles les étoiles qui l'illuminait. Une jolie vision qui savait émerveiller son cœur candide.

Sans qu'elle ne s'en rende compte, compter les étoiles finit par la jeter dans les bras de Morphée. Son réveil fut tout aussi surprenant du fait qu'elle se retrouva légèrement déstabilisée et nécessita une poignée de secondes pour se rappeler sa position actuelle. Elle ne perdit pas trop de temps en préparation, s'accordant simplement le temps de jeter un autre coup d’œil sur la carte que les villageois lui avaient offerte. La forêt dans laquelle elle se trouvait était effectivement bien vaste, mais si elle lisait bien la carte, elle n'était pas si loin de la sortie, où se trouvait d'ailleurs quelque chose similaire au village, apparemment plus grand si l'on se référait au fait que le point indiquant l'endroit était plus grand que le village d'où elle venait. C'était sans aucun doute sa prochaine destination et après s'être repaît d'une maigre collation, Ozgë s'empressa de reprendre la route.

avatar
Admin
Messages : 241
Date d'inscription : 17/11/2017
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateurhttp://bua-no-bas.forumactif.com

Re: Darzna na Anzal - Guerre et Paix

le Sam 14 Avr - 1:49
Zienkursk, Tel Vatraen - Saada Kanaan

Le sous-officier s'étant effondré sitôt qu'il eut été poignardé de la sorte, la prostituée qui souhaitait passer la nuit avec lui, dans son modeste appartement, poussa un cri d'horreur à s'en rompre les oreilles avant de se porter à ses côtés, et, dans un effort maladroit pour sauver ce jeune homme présomptueux, elle jugea bon de retirer le couteau. Du sang en jaillit, qui s'étendit en une mare vermeille imbibant les pavés. Alerté par ces cris aigus et incessants, le groupe de soldat dont l'infortuné faisait parti se rendit jusqu'au coin de rue où s'était déroulé cette rixe tout-à-fait malencontreuse, tandis que le voisinage immédiat, qui s'agglutinait autour des balcons vétustes, observait la scène dans un silence, un silence étonnant que l'on prêtait naguère aux instants solonnels.

- Par les enfers, que s'est-il passé ? exigea de savoir l'un des officiers venus en toute hâte, un homme effilé aux longs cheveux d'or dont le regard strict et sévère laissait présager le tempérament inflexible, et qui, de son propre aveu, peinait à comprendre le déroulé de l'action présente. Trois hommes se chargèrent d'endiguer l'hémorragie du blessé, en lui prodiguant forces soins.

- C'est... C'est... C'est elle... ! balbutia la jeune femme en tendant un index tremblant et horrifié à Saada.
avatar
Admin
Messages : 241
Date d'inscription : 17/11/2017
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateurhttp://bua-no-bas.forumactif.com

Re: Darzna na Anzal - Guerre et Paix

le Sam 14 Avr - 18:45
Hassling - Ozge

La forêt entourait la clairière comme les murailles d'une forteresse : aucun bruit, aucun mouvements ne la troublaient. La température était certes élevée mais confortable. A l'aurore du matin, sous les rayons ardents du soleil rouge selvyen qui envahissaient le ciel, bien visible, admirablement dessiné sur une bande étroite de sable humide, apparaissait l'empreinte d'un pied humain. La finesse de celle-ci suggérait qu'elle appartenait soit à un adolescent ou un homme de petite taille, soit à une jeune femme.
avatar
Admin
Messages : 241
Date d'inscription : 17/11/2017
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateurhttp://bua-no-bas.forumactif.com

Re: Darzna na Anzal - Guerre et Paix

le Sam 14 Avr - 20:14
Analepse

l'Orient valysien - Vali Yuri

Les deux hommes progressèrent à travers les ruelles malodorantes d'un boulevard presque déserté ; on devinait aisément que la clientèle cultivée était d'autant plus rare en ces lieux. Ils gagnèrent donc un autre quartier de la ville et s'arrêtèrent dans une rue jouxtée par d'imposants immeubles, puis entrèrent dans l'une des boutiques des environs, la fameuse librairie. Celle-ci, haute de six étages, était aussi peuplée par vingt petits ménages ouvriers et bourgeois. Le vendeur de journaux éprouva, en montant l'escalier, dont il éclairait avec des allumettes-bougies les marches sales où traînaient des bouts de papier, des épluchures de cuisine ainsi que des déjections, un écoeurante sensation de dégoût et une hâte de sortir de là, de loger comme un homme et non une bête, en des demeures propres... avec des tapis, cette fois-ci. Une odeur lourde de nourriture, de fosse d'aisances et d'humanité, une odeur stagnante de crasse et de vieille muraille, qu'aucun courant d'air n'eût pu chasser de ce logis, l'emplissait de haut en bas. L'homme n'avait répondu à la question de Yuri que par un silence énigmatique accompagné d'un hochement de tête entendu. A présent, convaincu que nul ici n'y oserait, il le pouvait.

- Je vais vous répondre enfin. Le coeur de cette ville est infesté de cafards qui iraient nous dénoncer, si, par malheur, ils nous entendaient débattre de tels propos. M'est avis que c'est hélas notre fardeau existentiel de ne pas pouvoir mener la vie que nous rêvons, rétorqua l'homme en soupirant. Nous sommes nés à une mauvaise époque. Seuls les plus puissants font leur loi ici, quoiqu'ils ne soient pas des plus utile pour préserver l'harmonie du pays... Je ne comprends pas pourquoi un ignorant, un nobliau de bonne lignée dotés de grands pouvoirs seraient mieux habilités à diriger sous prétexte que la nature les a béni dès la naissance. Ces Valysiens se sont tout simplement pris la peine de naître, quand nous autres, fils du peuple, nous gagnons notre pain à la sueur de notre front sous leur prétendue protection. J'enrage à l'idée de savoir que tant d’hommes, tant de bourgs, tant de villes, tant de nations endurent la tyrannie d'une reine seule, qui n’a pour puissance que celle que la providence lui a donné et que nous autres, lâches et veules, gageons à lui donner, fit-il avec aigreur. Par Dieu, nous semons nos champs pour que ces Anges s'emparent de nos récoles, nous meublons et remplissons nos maisons pour fournir les leurs, nous élevons nos filles afin que ces démons aux visages innocents puissent assouvir leur luxure, nous nourrissons nos enfants pour qu’il en fasse des soldats dans le meilleur des cas, pour qu’ils les mènent à la guerre, à la boucherie, qu’ils les rendent esclaves de leurs perversions et exécuteurs de leurs vengeances. Veules, voilà ce que nous sommes. On s'use à la force du travail afin qu’ils puissent se mignarder dans leurs délices et se vautrer dans leurs sales plaisirs vicieux. En leur ayant dévolu tant de pouvoirs, nous nous sommes affaiblis afin qu’ils soient plus fort, et qu’ils nous tiennent plus rudement la bride plus courte ; et de tant d’indignités, mon ami, que les bêtes elles-mêmes ne supporteraient pas si elles en avaient l'esprit et l'astuce nécessaires, nous pourrions nous délivrer si vous, si moi, si notre peuple agissant tel un seul corps, essayaient de soulever ce joug.
Contenu sponsorisé

Re: Darzna na Anzal - Guerre et Paix

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum