Partagez
Aller en bas
avatar
Messages : 84
Date d'inscription : 20/01/2018
Age : 18
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Darzna na Anzal - Guerre et Paix

le Mar 17 Avr - 15:38
[Hassling - Ozgë]

Ozgë s'était redressée afin de mieux pouvoir apercevoir l'étrange individu qui captait ardemment son attention sans qu'elle ne put y faire quoi que ce soit. Son caractère forgé par peu de tempérance ne parvint pas à convaincre le reste de son corps de rester statique et dans une position craintive. Elle ne s'était pas lancée à tête perdue dans les vastes étendues d'Océania pour qu'un simple autre être humain ne la tétanise de peur. Mieux vaut se ruer sur le loup plutôt que de le laisser nous dévorer comme elle aimait se répéter quand elle ne parvenait pas à prendre une décision. D'un pas confiant, Ozgë se mit alors à s'avancer, marchant avec vigilance, un main un peu relevée cherchant à faire comprendre une volonté de voir la jeune femme rester calme et ne pas prendre peur, un geste tout aussi prudent et considéré.
avatar
Admin
Messages : 241
Date d'inscription : 17/11/2017
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateurhttp://bua-no-bas.forumactif.com

Re: Darzna na Anzal - Guerre et Paix

le Mar 17 Avr - 16:44
Hassling - Ozge

Le geste d'Ozge sembla rassurer la jeune femme. Au bout d'un moment, elle avança de nouveau vers elle, mais recula encore, suscitant par là-même l'incompréhension probable de l'Inrelith, à la vue de ce qui parût être une chose abominable à ses yeux. Quoi donc ? Elle fit ainsi trois pas dans un sens, trois pas dans un autre, secoua la tête, frétilla. Soudain, Ozge put l'entendre ; mais les sons qu'elle proféra ajoutaient encore à l'impression d'animalité que donnait son comportement. Elle était alors à l'extrême limite de son perchoir, à croire qu'elle allait se précipiter dans le lac.

___________________________________________________

l'Orient valysien - Vali Yuri

Shayev ria à gorge déployée.

- Vous êtes mignon, Yuri, souffla-t-il dans une tonitruante explosion d'hilarité. Votre idée ne manque pas d'astuces, quoiqu'elle mériterait d'être étoffée. En vérité, je faisais là le lien avec notre rencontre inopinée, celle d'un jeune libraire aigri et désoeuvré et d'un adolescent intelligent, versé dans la littérature, mais ignorant encore tout de ce vaste monde, qui détient un pouvoir étrangement similaire à mon domaine de savoir. Enfin, soit. Concentrez-vous, acheva-t-il en affichant un fin sourire laissant deviner son intérêt pour ses facultés.
avatar
Messages : 54
Date d'inscription : 01/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Darzna na Anzal - Guerre et Paix

le Mar 17 Avr - 17:44
[Yuri] [Valysie (Est)]


- Ça devrait aller... dit-il à mi-voix. Allons-y.

Il posa sa paume sur le dessin et ferma les yeux. Il sentait un flux parcourir son corps entier, comme un long fleuve tranquille.

Un chiot apparut, tout blanc, sauf au contour des yeux et au niveau de la poitrine, qui étaient noirs. Yuri lui caressa la tête. L'animal posait sur lui des yeux vides, qui reflétaient une obéissance totale, mais pas la moindre trace d'affection. Le garçon songea qu'il préférait les bonhommes en bâtons, qui lui semblaient plus vivants.
Il saisit son crayon et le lança au loin. Le chiot partit aussitôt. Peu après, il était de retour, le crayon entre les dents.
avatar
Messages : 84
Date d'inscription : 20/01/2018
Age : 18
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Darzna na Anzal - Guerre et Paix

le Mar 17 Avr - 18:06
[Hassling - Ozgë]

- Shhhh ...

De base pleine d'humilité, Ozgë avait désormais plus l'impression d'être le chasseur que la proie. Cette belle femme tendait souvent à s'écarter de l'inrelith si bien que cette dernière vint à se débarrasser d'une partie de sa peur et de sa méfiance. Cependant, elle avait toujours cette étrange impression qui l'avait fait craindre l'étrange égérie quand elle posa pour la première fois les yeux sur elle : elle avait l'impression d'être face à une vraie divinité. Ozgë arrêta alors de s'approcher, restant planté à une poignée de mètres de la supposée déesse quand elle se mit à ouïr d'étranges sons s'émanant d'elle. Bien qu'elle avait envoyé sa peur au diable, l'inrelith conservait cependant sa prudence, car si une déesse voulait s'en prendre à elle, aucune flèche, aucune louve et aucune griffe du don de la Chimère ne pourrait la protéger.

- C'est ta forêt ? Je m'excuse de m'y être introduite et j'espère ne pas t'avoir offensée.

S'exprimant du mieux qu'elle pouvait en selvyen, ignorant si elle était capable de le parler ou de le comprendre, elle restait sur cette idée qu'un être sacré se tenait face à elle et que respect et humilité étaient de mise.
avatar
Admin
Messages : 241
Date d'inscription : 17/11/2017
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateurhttp://bua-no-bas.forumactif.com

Re: Darzna na Anzal - Guerre et Paix

le Mar 17 Avr - 18:32
Hassling - Ozge

La jeune femme recula encore une fois dès lors qu'Ozge eût achevé sa phrase. Elle avait interrompu un instant son espèce de danse. Elle ouvrit ensuite la bouche. L'aventurière aurait pu penser qu'elle parlerait, crierait. Elle aurait pu attendre un appel et se préparer au langage le plus barbare. Nenni. Des sons étranges sortirent de sa gorge ; très précisément de sa gorge, car ni ses lèvres pulpeuses et ni sa langue n'avaient part dans ce miaulement ou de ce piaulement aigu, qui semblait traduire la frénésie d'un animal. Elle s'accroupit sur le rocher, prit un appui sur ses mains et descendit vers la source d'eau. Son agilité singulière se révélait à travers le moindre de ses gestes, et son corps doré se mouva rapidement le long de la paroi, apparaissant aux yeux d'Ozge éclaboussé d'eau et de lumière, comme une vision féerique sous la mince lame transparente de la cascade. En quelques instants, s'accrochant à des saillies imperceptibles, elle fut au niveau du lac, à genoux sur une pierre plate, jetant à l'inconnue un regard certes dénué de raison mais étrangement aguicheur, lequel semblait signifier qu'elle désirait sa présence dans ce bain écumeux.
avatar
Admin
Messages : 241
Date d'inscription : 17/11/2017
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateurhttp://bua-no-bas.forumactif.com

Re: Darzna na Anzal - Guerre et Paix

le Mar 17 Avr - 18:38
l'Orient valysien - Vali Yuri

- Vous êtes donc capable de donner des ordres à vos créatures. Cela pourrait nous être très utile, déclara Shayev en caressant le museau du chiot de son index. Seriez-vous incapable de décrire, ou tout au moins, d'expliquer le sentiment que vous ressentez lors de la manipulation de votre pouvoir ? C'est-à-dire, est-ce que vous ressentez une connexion particulière entre vos créatures et vous-mêmes ? fit-il d'un air dubitatif.
avatar
Messages : 54
Date d'inscription : 01/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Darzna na Anzal - Guerre et Paix

le Mar 17 Avr - 20:47
[Yuri] [Valysie (Est)]


- Lorsqu'ils commencent à naître, je sens comme une part de moi se détacher - ensuite, nous formons deux entités distinctes.

Il posa ses yeux sur le chien avant de rectifier:

- Ou peut-être pas totalement distinctes. Il y a un vague lien.
avatar
Admin
Messages : 241
Date d'inscription : 17/11/2017
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateurhttp://bua-no-bas.forumactif.com

Re: Darzna na Anzal - Guerre et Paix

le Mar 17 Avr - 21:01
l'Orient valysien - Vali Yuri

- C'est prometteur. Pourquoi ne pas envisager de conférer à l'une de vos créations une portion de votre intelligence afin qu'elle supervise les activités des autres ? Cela vous dispensera d'un temps précieux à vous concentrer et à diriger votre « armée », ironisa-t-il en caressant derechef le chiot. Surtout, vous pourrez ainsi mener plusieurs tâches en même temps. Songez-y.
avatar
Messages : 54
Date d'inscription : 01/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Darzna na Anzal - Guerre et Paix

le Mar 17 Avr - 21:40
[Yuri] [Valysie (Est)]


- J'essaierai d'exploiter mes capacités au mieux.

Il s'étira.

- Et je continuerais volontiers à le faire, mais je commence à avoir vraiment faim.
avatar
Messages : 84
Date d'inscription : 20/01/2018
Age : 18
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Darzna na Anzal - Guerre et Paix

le Mar 17 Avr - 21:46
[Hassling - Ozgë]

Une fois de plus, un mystère enroula les étranges sons qui parvinrent à ses oreilles et qui générèrent davantage de curiosité que de peur. S"apprêtant à s'avancer à nouveau, elle fut assez surprise quand elle la vit soudainement s'agenouiller et disparaître de sa vue en passant par la cascade. L'inrelith se rua de prendre sa précédente place et constata hébétée que la femme se trouvait simplement en bas, décontractée, avec une lueur dans les yeux à lui en faire avaler la salive qui s'était accumulée dans sa gorge. Elle recula la tête afin de se cacher de ce regard et de pouvoir réfléchir sans être sous son influence quasiment mystique. C'était peut-être un piège, une façon stupide de tomber dans les griffes d'un être malin. Il devait en exister, des entités comme ça, dans les forêts. Le genre de monstre que son père décrivait afin de s'assurer que son insolente petite fille se couche sans faire d'histoire. Mais ces monstres là étaient gigantesques, avaient des yeux rouges, étaient recouverts de poil, possédaient des cornes, des griffes acérées et de grands crocs. Même si il ne faut pas se fier aux apparences, elle n'arrivait pas à se dire qu'un monstre se trouvait dans cette petite étendue d'eau. La vision de cet "appel" résonna dans l'esprit de l'inrelith comme une supplication qui la sommait de venir. Une dernière pensée la fit finalement bouger, une pensée irréfléchie, téméraire, enfantine : qu'est-ce qu'il pouvait bien lui arriver de mal ?

Faisant le tour de la cascade en s'aidant d'un arbre pour descendre au niveau du rebord de ce thermes naturel, elle s'en approcha en fixant longuement la jeune femme puis la cascade d'eau, poussant un léger soupir presque imperceptible. Ozgë retira alors son arc et son carquois de flèches, qu'elle laissa au sol côte à côte avec son couteau, avant de retirer ses bottes en fourrure. Puis elle se mit à genoux en jetant un dernier coup d’œil à la personne face à elle. Un sentiment d'injustice la frappa en se comparant à la femme aux cheveux d'or qui était entièrement nue, tandis qu'elle était encore habillée de son manteau à capuche, de sa robe de nomade et de ses braies en lin. Peut-être si elles étaient dans la même situation, une partie du malaise initial s'évaporerait. De toute façon, il n'était pas question de se tremper dans l'eau en étant habillée. Après une hésitation assez longue, elle se mit alors à se déshabiller, commençant par relever sa capuche ce qui révéla d'avantage son visage et sa chevelure. Puis elle retira ses braies avec aisance en défaisant la corde faisant office de ceinture, se retrouvant dans sa robe qu'elle enleva par le haut.

Une fois nue, une sensation d'humilité la frappa plutôt que de la jalousie. Sans être encore rentré dans l'eau, Ozgë vit encore une fois une grande différence qui la séparait de la nymphe. Le destin ne s'était pas acharné sur l'inrelith mais ne l'avait pas non plus autant gâté que cette magnifique égérie. Le corps d'Ozgë était encore celui d'une jeune fille pré-pubère, doté d'un teint légèrement pâle et n'égalait en rien l'exquisité de sa future compagne de bain. L'inrelith en vint à cacher sa poitrine avec ses bras dans un geste honteux, avant de se tâter à la température de l'eau avec le bout du pieds, et d’enfin pénétrer au sein de la source.
avatar
Admin
Messages : 241
Date d'inscription : 17/11/2017
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateurhttp://bua-no-bas.forumactif.com

Re: Darzna na Anzal - Guerre et Paix

le Mar 17 Avr - 23:10
Hassling - Ozge

Après ce voyage éreintant, le plaisir de ce bain, dans une eau douce et agréable, quoiqu'elle fut traversée par des courants de fraîcheur, devait faire oublier à la jeune aventurière sa mystérieuse rencontre. A ce moment, cette dernière pouvait être frappée par le caractère paradoxal de l'apparence de la femme : son sérieux. Elle était là, prenant un plaisir évident à ces réactions qu'elle inspirait, et jamais un sourire n'eût éclairé son visage ; elle émettait seulement de temps en temps un de ces petits cris de gorge qui devaient exprimer sa satisfaction. Elle fendit l'eau de sa nage particulière, qui s'apparentait à celle des félins, sa chevelure déployée derrière elle comme la queue d'une comète, et décocha à sa compagne un regard qui mariait perplexité et lascivité. Un parfum léger s'envolait de son corps, le parfum frais des fruits de la forêt. La délicatesse de son expression, dans ses yeux, dans sa voix, dans sa démarche, soulignait, en ayant l'air de les atténuer, les formes tapageuses de ses courbes qui au désir masculin inciteraient une violente passion.
avatar
Messages : 84
Date d'inscription : 20/01/2018
Age : 18
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Darzna na Anzal - Guerre et Paix

le Mer 18 Avr - 0:08
[Hassling - Ozgë]

Ne se mentant pas à elle-même, Ozgë admit avec aisance qu'un bon bain n'était pas de refus et était une opportunité qu'elle était plus qu'heureuse de prendre. Adossée à un rebord rocheux, elle n'avait cependant pas autant d'aisance au point de se mettre à se déplacer dans l'eau sans but précis comme le faisait sa mystérieuse camarade qu'elle se contentait de regarder. Depuis le temps, Ozgë s'était légèrement détendue et avait laissé ses bras le droit d'également se reposer dans l'eau, dévoilant son corps avec plus de facilité tandis que l'eau lui donnait une sorte de protection visuelle. Elle n'osait pas non plus l'approcher, bien que le mystère autour d'elle s'épaississait et que les questions s’enchaînaient en son for intérieur. Qui était-elle vraiment ? Comment s'appelait-elle ? Parlait-elle inrelith ou en était-elle une ? La beauté qu'elle possédait lui avait fait pensé à la description physique que l'on pourrait prêter à Klunza et cette idée la laissa perplexe pendant un instant avant qu'elle ne finisse par simplement disparaître. Après tout, la déesse du désir devait avoir autre chose à faire que de patauger dans l'eau avec ses fidèles en faisant des bruits d'animaux. Ce dernier fait était en réalité ce qui laissait Ozgë bien perplexe et qui la retenait d'essayer d'engager toute autre forme de contact.
avatar
Messages : 37
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 21
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Darzna na Anzal - Guerre et Paix

le Mer 18 Avr - 0:36
[ Oceanía - Valesse ]

Le voyage avait commencé lentement et silencieusement. Inconsciemment Valesse se comportait comme avec son oncle, son mentor. Silencieux et à l’écoute de la moindre parole du chevalier, ne prenant que rarement la parole, les seules fois où il le faisais, c’était pour questionner.
Ils descendirent au pied du Mont et firent cap au sud. Une région de Alta que Valesse n’avait foulé qu’une seule fois. Il avait été emmené à une chasse alors qu’il n’avait que treize ans. Vheil, son père avait longuement exprimé son mécontentement vis à vis de Valkrain. Amener un garçon loin d’être assez aguerri pour pourchasser la bête sauvage qui semait le trouble au environ de Sharpholt. Un roi canin grand de deux mètres et long de trois, Vheil avait dû faire une démonstration de force pour mater la créature qui avait réussi à emporter le bras de Harven un cousin éloigné et à blesser plus d’un autre de longue mutilations. Valesse assista de loin à l’expression de l’énergie de Helshaar chez son père.
Un souvenir lointain dans l’esprit du garçon, pourtant cela remontait à trois années. Trois années ne sont qu’un souffle dans la vie d’un homme. Le temps s’était mis à s’écouler au bout du troisième jour de route senti Valesse, très certainement le début de la routine. Pourtant il n’avait jamais été habitué à ce manque de confort, mais un esprit perdu dans la faune et la flores n’avait guère de crainte de dormir dans les ténèbres des contrées sauvages. Friand de découverte et d’exploration, il ne fut pas déçu du voyage. Peu habitée et peu aménagé en grande ville, Issling une longue traversée verdoyante. Il profitèrent deux à trois fois de l’hospitalité des locaux. Autrement il devait faire avec ce que la nature leur permettait.
En tenant compte de son don, Valesse n’eut jamais de mal à chasser. Lorsqu’il adoptait l’instinct du prédateur, il était bien loin de de se soucier de la crainte du gibier qu’il ressentait à chaque fois que celui ci sentait la flèche lui pourfendre la chair. Il avait profité d’une traversé d’un bras de fleuve pour s’attarder à une baignade. Son but n’étant pas de s’adonner à un loisir mais plutôt de s’ouvrir à l’univers sous marin. Il fut étonné de sentir l’écho qui régnait dans cette parti du monde. Les poissons étaient des êtres quasi dénué d’intention à proprement dit. Ils suivaient le courant n’ayant aucun instinct que la fuite et la reproduction. Valesse était loin de la complexité d’un loup, soucieux de son territoire et de sa meute.
Le jeune Aquila avait fini par ne plus se soucier du lieu d’arriver tellement les appréhensions du début du voyage lui semblaient lointaine. Il avait pris goût à quelque chose qu’il avait toujours rêvé de faire et qu’il faisait dorénavant, explorer.
Un long moi s’était écoulé, et c’est là que Valesse posa la première question concernant l’objectif principale de ce voyage.

-Somme nous encore loin ? Demanda t-il à Erik
-Bonne question, jeune seigneur. À notre allure actuelle il ne nous manque plus que deux aubes avant d’arriver à la fameuse destination. Le paysage nous le fera très vite savoir vous verrez. Répondit le chevalier qui éteignait le petit feu de camps avec la semelle de ses bottes. Valesse monta très vite à chevale afin de reprendre la route. Une boule ventre le pris à l’annonce de la proximité de la destination. Le garçon fit venir Kaleo dans l’esprit duquel il pris son envole à demi millier de pied pour observer ce fameux paysage. Ce dernier se dégradait des plaines verdoyante une une steppe inhospitalière, à peine l’avait aperçut que la voix du chevalier le fit revenir à lui.  Pas si vite, il y a un chose que nous devons commencer dès à présent.
Valesse remis pied à terre.
-Je vous écoute Ser.
avatar
Admin
Messages : 241
Date d'inscription : 17/11/2017
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateurhttp://bua-no-bas.forumactif.com

Re: Darzna na Anzal - Guerre et Paix

le Mer 18 Avr - 21:39
Issling méridional - Aquila Valesse

- Votre entraînement, seigneur Valesse. J'ai besoin de sonder vos capacités lors d'un combat réel, et de faire la lumière sur votre potentiel supposé. Ne relâchez pas votre vigilance et ne retenez pas vos coups, fit Ser Erik en marquant un silence, puis en reculant jusqu'à atteindre une distance égale à six mètres de la position de son protégé. A présent, dégainez.

____________________________________________________

l'Orient valysien - Vali Yuri

- Avec l'argent que vous m'avez donné pour ces trois journaux, je pourrais vous inviter. Ne refusez pas, j'insiste.

____________________________________________________

Hassling - Ozge

La jeune femme fixa sa compagne de bain de ses vertes prunelles pendant quelques instants, avant de nager vers elle. Une fois qu'elle fut près de cette dernière, elle poussa un nouveau cri, qui pouvait être interprété comme un chant de triomphe ou un hurlement de colère.
avatar
Messages : 54
Date d'inscription : 01/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Darzna na Anzal - Guerre et Paix

le Mer 18 Avr - 22:09
[Yuri] [Valysie (Est)]

Yuri se leva en s'étirant.

- Volontiers. Merci.
avatar
Admin
Messages : 241
Date d'inscription : 17/11/2017
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateurhttp://bua-no-bas.forumactif.com

Re: Darzna na Anzal - Guerre et Paix

le Mer 18 Avr - 22:49
l'Orient valysien - Vali Yuri

- Je connais une café-orchestre qui va vous plaire. Il est à l'extrémité-nord de ce quartier.

Ils pivotèrent sur leurs talons pour gagner la rue du faubourg. La façade illuminée de l'établissement jetait une grande lueur dans les quatre rues qui se joignaient à elle. Une file de fiacres attendait la sortie. A l'issue d'une courte discussion avec l'un des contrôleurs, les deux hommes prirent chacun leurs coupons, poussèrent la porte matelassée à battants garnis de cuir, et ils se trouvèrent dans la salle. Une vapeur de tabac voilait un peu, comme un très fin brouillard, les parties lointaines, la scène et l'autre côté du théâtre. En mince filets blanchâtres, de tous les cigares et de toutes les pipes que fumaient ces gens, s'élevait une brume de Haschich qui montait toujours, s'accumulait au plafond et formait, sous le large dôme, autour du lustre, au-dessus de la galerie du premier étage chargée de spectateurs, un ciel ennuagé de fumée. Dans le vaste corridor d'entrée qui menait à la promenade circulaire, où rodait la tribu parée des filles de joie, mêlée à la sombre foule des hommes, un groupe d'entre elles attendait les arrivants devant un des trois comptoirs où trônaient, fardées et défraîchies, trois vieilles putains. Les hautes glaces, derrière elles, reflétaient leur dos et les visages des passants. Shayev ouvrit les groupes, avançait vite, en homme qui, malgré sa misère et sa simple tenue de libraires, a droit à la considération. Il s'approcha d'une ouvreuse.

- La loge vingt-trois ? dit-il.

- Par ici, messieurs.
avatar
Messages : 84
Date d'inscription : 20/01/2018
Age : 18
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Darzna na Anzal - Guerre et Paix

le Jeu 19 Avr - 0:59
[Hassling - Ozgë]

Tentant de dissimuler au mieux sa surprise complète en tentant d'absorber le brusque mouvement de ses membres pris par la peur, elle se retint de lever son bras dans un geste défensif, son regard gris bleuté se liant à celui de l'animal bloqué dans le corps d'une femme. Ces bruits et ces cris ne parvenaient qu'à enfoncer Ozgë davantage dans la confusion et la méfiance, cependant elle conservait une certaine confiance car dans un sens, elle était naturellement armée et le nombre de secondes qui se tenaient avant qu'elle ne devienne une féroce arme vivante se comptait sur les doigts de la main. La confusion se portait à nouveau sur un tel fait : en voyant cette femme, elle n'arrivait pas à s'imaginer un moment où une certaine agressivité éclaterait de sa part.
Peut-être qu'une tentative de diplomatie briserait la glace ?

- I-Il ... Il y a un problème ? questionna-t-elle d'un ton trahissant sa confusion.
avatar
Admin
Messages : 241
Date d'inscription : 17/11/2017
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateurhttp://bua-no-bas.forumactif.com

Re: Darzna na Anzal - Guerre et Paix

le Jeu 19 Avr - 2:56
Hassling - Ozge

Sitôt que sa compagne de bain eût parlé, l'inconnue dressa aussitôt la tête. Une lueur d'incompréhension passa dans ses prunelles et Ozge put voir ses muscles se raidir. Devant son immobilité, cependant, sa physionomie s'adoucit peu à peu. Elle eut un frisson, mais elle ne bougeait toujours pas. A cet instant précis, il semblait qu'elle cherchait à l'imiter. Elle essayait entre autre d'imiter l'expression de l'Inrelith. On pouvait y deviner ses efforts pénibles pour contracter les muscles de son visage délicat. Elle fit ainsi plusieurs tentatives, parvenant seulement à esquisser une sorte de grimace douloureuse. Il y avait un effet presque surnaturel dans ce labeur démesuré d'un être humain vers une expression familière, avec un résultat aussi pitoyable.
avatar
Messages : 54
Date d'inscription : 01/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Darzna na Anzal - Guerre et Paix

le Jeu 19 Avr - 13:59
[Yuri] [Valysie (Est)]


Surpris par l'élégance du café, Yuri aurait voulu poser plusieurs questions, mais la fumée le gênait profondément. Il respirait péniblement, en espérant que l'air de la loge vers laquelle ils se dirigeaient serait plus soutenable.
Il ne se plaignait pas parce qu'il s'agissait pour lui d'une occasion unique, la première fois qu'il se retrouvait dans un lieu si raffiné à ses yeux.
avatar
Admin
Messages : 241
Date d'inscription : 17/11/2017
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateurhttp://bua-no-bas.forumactif.com

Re: Darzna na Anzal - Guerre et Paix

le Jeu 19 Avr - 16:40
l'Orient valysien - Vali Yuri

Et on les installa dans une alcôve, découverte, tapissée de rouge, et qui contenait quatre chaises de même couleur, si rapprochées qu’on pouvait à peine se glisser entre elles. Les deux hommes s’assirent ; et, à droite comme à gauche, suivant une longue ligne arrondie aboutissant à la scène par les deux extrémités, une suite de cases semblables contenait des gens assis également et dont on ne voyait que la tête et la poitrine. Sur la scène, trois jeunes hommes en maillot collant, un grand, un moyen, un petit, faisaient, tour à tour, des exercices sur un trapèze. Le grand s’avançait d’abord, à pas courts et rapides, en souriant, et saluait avec un mouvement de la main comme pour envoyer un baiser. On voyait, sous le maillot, se dessiner les muscles des bras et des jambes ; il gonflait sa poitrine pour dissimuler un estomac trop saillant ; et sa figure semblait celle d’un jouvenceau efféminé, car une raie soignée ouvrait sa chevelure en deux parties égales. Il atteignait le trapèze d’un bond gracieux, et, pendu par les mains, tournait autour comme une roue lancée ; ou bien, les bras roides, le corps droit, il se tenait immobile, couché horizontalement dans le vide, attaché seulement à la barre fixe par la seule force de ses poignets. Puis il sautait à terre, saluait de nouveau en souriant sous les applaudissements de l’orchestre, et allait se coller contre le décor, en montrant bien, à chaque pas, la musculature de sa jambe. Le second, moins haut, plus trapu, s’avançait à son tour et répétait le même exercice, que le dernier recommençait encore, au milieu de la faveur plus marquée du public. Shayev ne s’occupait guère du spectacle dont il était déçu, et, la tête tournée, il regardait sans cesse derrière lui le grand promenoir plein d’hommes et de prostituées. On leur servit ensuite leurs repas, le libraire ayant choisi à boire lors de ce midi une bouteille de vin épicé assorti, pour répondre en au besoin qu'exprimait son ventre creux, d'un bol de riz arrosé d'huile d'olive et accompagné d'un gros filet de saumon au citron.


— Remarque donc l’orchestre : rien que des riches, des bourgeois, des parvenus et des nobliaux avec leurs femmes et leurs enfants, de bonnes têtes stupides qui viennent pour voir. Aux loges, des boulevardiers, quelques artistes, quelques filles d'une piètre vertu ; et, derrière nous, le plus drôle de mélange qui soit dans cette ville. Quels sont ces hommes ? Observe-les donc, Yuri. Il y a de tout, de toutes les professions, de toutes et de toutes les castes à l'exclusion de celle des Valysiens, mais la crapule seule domine. Voici des ouvriers, travailleurs agricoles, boutiquiers, comptables, des officiers royaux, des souteneurs, des officiers en bourgeois, des gommeux en habit, qui viennent de dîner au cabaret et qui sortiront du café avant d’entrer aux Chants-Esparyne, et puis encore tout un monde d’hommes suspects qui défient mon analyse. Quant aux femmes, rien qu’une marque : la petite paysanne du coin, la fille à une ou deux pièces d'or qui guette l’étranger de cinq pièces et prévient ses habitués quand elle est libre. On les connaît toutes depuis quatre ans ; on les voit tous les soirs, toute l’année, aux mêmes endroits, sauf quand elles font l'inspection chez le médecin.
avatar
Messages : 54
Date d'inscription : 01/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Darzna na Anzal - Guerre et Paix

le Jeu 19 Avr - 17:33
[Yuri] [Valysie (Est)]


Yuri parvenait enfin à respirer plus ou moins normalement. Il mastiquait son repas en en savourant chaque bouchée. C'était une atmosphère totalement nouvelle qu'il découvrait: un tableau qu'il observait minutieusement, pour pouvoir le reproduire. Il s'intéressa aux odeurs (un mélange extravagant de fumée, de plantes, de transpiration et d'aliments cuits), aux couleurs et aux sons, et cet intérêt porté aux sens dépassait celui recommandé par son ami; c'est-à-dire celui porté aux gens. La tirade de Shayev, il la comprenait sans vraiment comprendre, parce qu'il l'écoutait sans trop l'entendre. Il se posait en écrivain: le décor d'abord, les personnages ensuite.

- Tu sembles dîner ici souvent, finit-il tout de même par dire, par crainte de paraître impoli s'il ne répondait pas.
avatar
Admin
Messages : 241
Date d'inscription : 17/11/2017
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateurhttp://bua-no-bas.forumactif.com

Re: Darzna na Anzal - Guerre et Paix

le Jeu 19 Avr - 17:59
l'Orient valysien - Vali Yuri

L'application avec laquelle Yuri s'employait à examiner les environs n'échappa point à l'attention de Shavey, qui vit dans cette lueur qui animait l'oeil du jeune homme l'expression d'une curiosité tout-à-fait naturelle, propre à une personne qui passait d'un monde à un autre. Il ne lui tint pas rancoeur d'avoir prêté peu d'attention à ses mots. Il se savait volubile, verbeux, pompeux le cas échéant, et par conséquent, qu'un provincial attache moins d'intérêt à ses paroles qu'au spectacle nouveau se déroulant en contrebas n'avait rien de surprenant, ni d'indécent.

- Quelques fois, rarement. Lorsque les aléas des affaires me concèdent ce genre de petites folies.
avatar
Messages : 54
Date d'inscription : 01/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Darzna na Anzal - Guerre et Paix

le Jeu 19 Avr - 18:56
[Yuri] [Valysie (Est)]


- Pour tout vous dire, je trouve ça extraordinaire, comme ambiance. Enfin, je trouve que les gens fument trop, mais ce doit être une question d'habitude.

A présent seulement, il considérait les personnages, tant d'individus très différents, mais d'une certaine manière liés en se trouvant tous au même endroit, en partageant la même énergie, festive et légère.
En un regard circulaire, il engloba tout, de la plus vilaine paysanne au bonhomme le mieux vêtu de la ville, et ce contraste venait gâcher la magie, parce qu'on se rendait compte que la cruelle et inégale réalité nous suivait partout, en ternissant chaque tableau de sa déplaisante présence. A la frontière de plusieurs mondes, Yuri ressentait un besoin puissant d'exister, plus: d'avoir un sens. L'évocation de ses pouvoirs était un moyen pour lui de se rassurer, de se dire qu'il n'était pas comme l'ivrogne devant l'entrée qui suppliait qu'on le laisse entrer, ou comme la jeune fille qui se livrait toute entière pour une ou deux pièces. Au milieu d'une centaine d'âmes sans valeur, il voulait ressortir. Parmi une foule de personnages mineurs, il se voulait protagoniste. Bien que cette aspiration n'ait pas été entièrement consciente, elle transparaissait dans son attitude: jusque dans la manière dont il mangeait, jusqu'à la moindre syllabe qu'il prononçait.

- Je pensais à cette capacité nouvelle que je semble posséder, entama-t-il en dévisageant son camarade, ses yeux animés d'une lueur enfantine. Il nous faudrait voir jusqu'où nous pourrons l'exploiter, mais il se pourrait bien que le potentiel soit infini! Plus de tracas de... (il regarda autour de lui et baissa la voix). Plus de problèmes d'argent; je pourrais en fabriquer. Mais nous pourrions voir au-delà: une armée qui répondrait totalement à mes ordres -- oh... (il rougit. L'idée de créer de jolies femmes lui traversa enfin l'esprit. Il la chassa rapidement, en ayant un peu honte).
avatar
Admin
Messages : 241
Date d'inscription : 17/11/2017
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateurhttp://bua-no-bas.forumactif.com

Re: Darzna na Anzal - Guerre et Paix

le Jeu 19 Avr - 19:10
l'Orient valysien - Vali Yuri

Shayev sortit aussitôt deux pièces d'or. L'odeur indescriptible de la monnaie clinquante excitait, dut-il en faire l'aveu le plus sincère, sa convoitise de jeune hommes désoeuvré aux affres de la pauvreté, tout aux prises avec disette et injustice.

- Avant de se compromettre dans de telles ambitions,  voici la moitié du prix de mon repas. J'en voudrais le double, si tu es capable de le faire. Concentre-toi, Yuri, se surprit-il à le tutoyer.
avatar
Messages : 84
Date d'inscription : 20/01/2018
Age : 18
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Darzna na Anzal - Guerre et Paix

le Jeu 19 Avr - 19:37
[Hassling - Ozgë]

L'inrelith se redressa légèrement, l'observant alors qu'elle se rapprocha légèrement d'elle quant elle se mit à genoux. Elle qui se retrouvait auparavant bien submergée dans l'eau avec seule sa tête dépassant, elle se retrouva épaules à l'air et de fins filets de l'eau de la source ruisselèrent sur son corps. Se prêtant au sourire, elle se mit alors en tête de la comprendre. Ozgë sait parler aux humains, Ozgë sait parler avec certains animaux, elle pouvait donc bien parler avec un humain s'exprimant comme un animal. Se focalisant sur l'énergie de son Elfyr, elle s’essaya alors de lui parler, se concentrant sur ses réponses en espérant avoir le pouvoir de les comprendre.

- Tu me comprends ?
Contenu sponsorisé

Re: Darzna na Anzal - Guerre et Paix

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum