Partagez
Aller en bas
Messages : 4
Date d'inscription : 23/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Kyosei Yoru

le Dim 4 Mar - 14:04
- Nom : Kyosei

- Prénom : Yoru surnomé Higure

- Race : Nippon

- Classification : Deutéros

- Sexe : Homme

- Âge : 23 ans

- Apparence physique :
           Yoru est un jeune homme de grande carrure à l’allure svelte. Sa tenue cache un corps relativement musclés dont les biceps sont emprisonnés par des anneaux de métal. Il est brun et sa peau est légèrement mate mais suffisamment bronzé par rapport au reste de sa lignée. Autre signe distinctif, ses yeux de couleurs or que certains comparent à des joyaux.
          Il adopte un style vestimentaire atypique, combinant l’indémodable tenue civile de sa famille, à la traditionnelle armure nippone, ne gardant que les cuissardes et protections des articulations.

Signes particuliers :
          Son tatouage représentant un dragon oriental, symbole de son clan, sur son bras gauche et un katana à la lame unique dont il ne sépare jamais. Cette dernière mesure exactement 61cm (un détail important pour son porteur). On peut considérer ses yeux comme autre signe distinctif.

 

- Psyché :
         
          Aux premiers abords, Yoru peut être dépeins comme quelqu’un de froid et d’apathique. Dans la plupart des choses qu'il fait, il apparaît normalement calme et même désinvolte. Même quand il est accablé et blessé dans la bataille, il est capable de maintenir sa nature composée. Profitant de cette impassibilité, il est très prudent durant un conflit et n'agit jamais sans but précis. Ainsi, un étranger le définirait de sociopathe et d’amoral par nature, complètement indifférent à propos de la tourmente émotionnelle que les personnes indirectement touchées par ses actions (assassinats) peuvent ressentir.

          Comme tout Nippon qui se respecte, Yoru est un homme d’éthique qui ne mettra jamais sa fierté de côté. C’est une personne très sérieuse et collaboratrice, ce qui découle de la formation rigoureuse que l'Empire lui a infligé depuis son plus jeune âge. Bien qu’il ne le montrera jamais, de part sa fierté, il se souci beaucoup de ses camarades. En effet, il tend à cacher ses émotions dans diverses situations comme la perte d’un ami.

          En réalité, le jeune samouraï aime le calme et la plénitude. Il s’avère être un pacifiste mais a conscience que ses besoins et ses envies ne sont que secondaires. Ainsi il travail et s’instruit dans le silence. Il passe la plupart de son temps libre à se retirer dans les coins isolés et perdu aux paysages souvent magnifiques. Ainsi l’un de ses rêves est de contempler les plus belles merveilles d’Océania.

- Compétences & capacités :

Nom : Gate

Type : Passif

Description :

          Tout d’abord le Maenir de Yoru se manifeste par un fluide, dont les teintes oscillent discrètement entre l’ambre et l’ocre, scintillant d’un or éclatant. Celui ci est étroitement lié à l’espace. Je m’explique, en sculptant son énergie, le jeune Yoru à la capacité de défier les lois de l’espace via la création de portail.

          Le valeureux Nippon a su faire preuve d’ingéniosité et imagination pour trouver à ses portails une autre fonction que simple porte spatiale. Comme exemple d’utilisation, je peux citer sa capacité à voir sur des distances invraisemblables grâce à la création de portails, semblables à des lentilles de contactes, ces derniers établissant un pont entre ses yeux et sa cible.

          Bien évidemment, il ne peut créer un nombre infini de portails et les maintenir indéfiniment actifs. Effectivement son pouvoir recèle de nombreuses limites à commencer par la taille : Actuellement ses portes dorées atteignent deux mètres de diamètre. De plus, il ne peut créer plus de trois portails simultanément et il est le seul à savoir et à décider de la connectivité entre eux. Viens ensuite la localisation : il lui est impossible de produire une quelconque porte spatiale sans avoir de visuel de l’emplacement souhaiter.  Enfin ce n’est pas vraiment une faiblesse mais Yoru est le seul être vivant capable d’emprunter ses portails. Tout autre personnes ou choses se cognera simplement la tête, à moins qu’elles soient en contact direct avec le Nippon ou en possession de son Helshaar.

Niveau de maîtrise :
          Lors de l’éveil de son pouvoir, Yoru ne pouvait créer que deux portails pas plus grands qu’une pomme et toujours à proximité de ses mains. Vous l’aurez compris son pouvoir est en perpétuel évolution. Ainsi, actuellement il n'a aucun mal à produire des portails relativement petit mais assez grand pour faire passer un quelconque objet comme une arme blanche. Inutile de faire un quelconque signe des mains pour les ouvrir. Seul de la concentration, du calme et une endurance mentale sont nécessaires.

Talents particuliers :
           Il s’avère qu’il dispose d’une mémoire eidétique excessivement bonne qui lui a permit d’acquérir un savoir et les connaissances qu’il possède aujourd’hui. Celle-ci palie quelque peu la principale faiblesse de son pouvoir.
           Rajoutez à cela, une incroyable mémoire spatial. C’est la capacité d’un individu à enregistrer les informations concernant l'espace environnant et l'orientation spatiale de cet individu dans celui-ci. Grâce à cela il a su mettre au point un style totalement imprévisible se basant sur la création de ses portails et son maniement du sabre.
           Grâce à son entrainement, il sait parlé plusieurs langues et endure bien la douleur.

Particularités raciales :
             Grâce à ses origines, il est gratifié du don du Gisei. Ceci étant dit, les caractéristiques de son don sont plus apparentées à une malédiction. Pour les Nippons, il suffit de sacrifier une partie de leur être pour obtenir de nouveaux pouvoirs. Ce que Yoru délaisse en échange de ce gain, c’est son humanité. Je m’explique, à mesure que les barrières de son inconscient se lèvent, son Maenir augmente. Simple, efficace mais dont les répercussions sont aléatoires, ce qui fait que le guerrier ne s’abandonne jamais à ce pouvoir

Nature Magique :
         - Arkadia : Yoru a la capacité de modifier les caractéristique de son Helshaar (comme camoufler son énergie) et utilise avec plus d’aisance les techniques avancées lié au Solfir. La plus grande utilité de son pouvoir est de voir le système circulatoire de l’Helshaar et les 120 points de libérations précisément réparties. Ainsi Yoru est un guerrier sensoriel capable de détecter la présence d'autres personnes en sentant directement leur énergie.  
          - ???? : /

- Biographie :
          Originaire d’une tribu nomade dont l’histoire ne retiendra pas le nom, Kyosei Yoru fait partit de ces personnes qui n’ont pas eu, à proprement parlé, d’enfance. Afin de montrer leur gratitude envers l’Empire et dans le besoin de respecter les traditions depuis plusieurs décennies, chaque tribu se voit offrir un jeune garçon âgé de sept ans à  l’Armée Impériale Nippone. C’est donc très jeune, que le Nippon emporta avec lui le peu de souvenir qu’il avait pour intégrer les camps d’entrainement de l’armée. Ainsi débuta sa nouvelle vie en tant qu’apprenti soldat au service de l’Armée Impériale.
          Durant le premier tiers, de son long apprentissage, Yoru fut initié aux rudiments de l’ensemble des arts martiaux pratiqués au sein de l’armée. Le maniement du bâton en passant par le kenjutsu sans oublier le lancer de shuriken, tous les arts et techniques de combats, Yoru devait les maitriser. Très jeune, son corps fut mis à rude épreuve et son esprit poussé à bout. En parallèle, chaque enfant soldat se devait de faire des progrès quand à l’utilisation de son pouvoir. Quand il n’entrainait pas son corps, Yoru méditait, lorsqu’il n’endurcissait pas son esprit, il s’essoufflait. Les cinq premières années dans les camps d’entrainement ne furent pas de tout repos mais étaient de loin les plus faciles.
En effet, arrivée à l’âge de douze ans, le jeune soldat, au vu de ses excellents résultats, fut choisi pour faire partit d’un programme difficile et rigoureux de l’armée dans le but d’en faire un véritable assassin. C’est de cette manière que lui et une centaine d’autres garçons furent contraints de suivre un programme intense durant lequel certains d’entre eux perdurent la tête voir même la vie. C’est au cours de cet invraisemblable entraînement que les véritables traits de caractères de Yoru commencèrent à croître. Son envie de découvrir le monde extérieur, de nouveaux paysages, des peuples inconnus. La curiosité et la soif d’aventure gagnaient peu à peu son esprit. Malheureusement la réalité eu raison de ses rêves. Soumis à de longues et intenses séances de torture, contraint d’apprendre à ôter la vie de bien des manières et forcer d’affronter ses semblables, il comprit qu’il devait venir à bout de cet enfer pour espérer commencer à vivre. Cela dit, en prenant en compte ses prouesses physiques et ses capacités analytiques, difficile de lui prétendre un avenir autre que celui d’un assassin. Il éveilla même une capacité forte utile pour un maître de la discrétion lié à sa nature Arkadia.
          À l’issue de ces six longues années de dur labeur, rares étaient ceux ayant terminé le programme avec succès et parmi cette poignée d’élu, nombreux furent ceux qui choisirent d’intégrer les rangs de l’armée plutôt que de continuer sur cette voie. Pourquoi laisser tomber maintenant après avoir tenu durant onze ans ? Pour la première fois dans sa vie, Yoru avait le choix et celui-ci fut vite pris. Ainsi une poignée de tueur déjà accomplis choisirent de poursuivre leurs efforts. Fort heureusement, ceux qui les attendaient, n’étaient pas aussi difficiles et ardu que durant les années précédentes. Le maitre mot de leur enseignement était le savoir. Ils durent apprendre trois nouvelles langues en plus des cinq précédentes assimiler durant leur plus jeune âge (faire disparaître leur accent n’avait rien d’aisé). Connaître les différents peuples d’Océania, leurs coutumes, leurs rites et religions. S’adapter et survivre dans des conditions extrêmes et inhabituelles. Déceler et analyser les émotions les plus profondes chez un individu. Les nouvelles recrues devaient emmagasiner énormément d’information pour parfaire leur formation. Néanmoins cela n’excluait pas les entrainements physiques et les méditations afin de fortifier leur Helshaar. À la fin de ces trois années d’apprentissage, Yoru reçu une convocation …
          Dans une pièce sombre que la lumière du jour ne pouvait atteindre, situé au cœur d’un campement militaire, six individus, assis par trois, de par et d’autre d’un zataku attendaient passablement que l’on vienne leur expliquer la raison de leur regroupement. Devant chacun d’eux, se tenait un plaisant repas accompagné d’un breuvage. Cependant aucune des six personnes ne toucha aux couverts, enfin, toutes sauf une qui n’en avait pas laissé une miette. Ils ne se connaissaient pas et ne s’était jamais rencontré. Yoru ne bronchait pas et ne cherchait pas à communiquer avec les autres tandis que l’un d’entre eux commençait à s’impatienter. C’est alors qu’un homme grand et barbu aux nombreuses cicatrices et dont le regard limpide en disait long sur son expérience fit son entrée. À en juger par son uniforme, il s’agissait d’un commandant de l’armée. Il prit place en tête de table puis s’adressa à ses invités.

          - Bonjour à tous, je me nomme Hikari et … je constate qu’aucun d’entre vous n’a touché à son assiette sauf la seule personne immunisé aux poisons. Quoique vous soyez tous, en quelques sortes, prémunis contre ce genre de choses suite à votre formation. Bref, je ne vais pas tourner autour du pot. Chacun d’entre vous a méticuleusement était choisi afin de faire parti d’un groupe secret d’assassin au service de l’Armée Impériale. Autant vous le dire, dés maintenant, ce groupe agira dans l’ombre et se verra confier des missions à très haut risque. Par ailleurs, vous ne bénéficierez d’aucune protection diplomatique ou politique. Bien entendu nous vous laissons le choix, ainsi celui d’entre vous qui ne souhaite pas prendre par à ce projet a dix secondes pour quitter la pièce. Dans le cas contraire, j’en déduirais que vous acceptez la proposition que je vais vous faire : Abandonner votre identité.

          Ainsi le groupe d’assassin connu sous le nom des 6 Lueurs fut crée et chacun de ces membres se vit octroyer un alias qui allait représenter leur nouvelle identité. Très vite, cette nouvelle escouade prouva sa valeur, achevant de nombreuses missions périlleuses avec succès. Les membres commencèrent à vivre malgré eux en harmonie. Ils logeaient tous dans un chalet perdu au fond d’une vallée. Malheureusement, cette pérennité connue une fin lors d’une tragique mission. Cette dernière semblait simple : assassiner un trafiquant d’esclave.
          À la tombée de la nuit, quelque part dans le désert, Asa, Hinobe, Akatsuki et Higure avait établi un campement éphémère non loin du repère de leur cible. Ils devaient rapporter la tête d’un revendeur connu sous le nom d’Aburamushi. Ce dernier était le leader d’un réseau mettant en scène un trafique d’êtres humains. Il fournissait la main d’œuvre et on le payait en armes ou autres marchandises illicites. Le commerçant avait réussi à se créer un réel petit empire mais surtout une véritable armée constituée uniquement de mercenaires. Ainsi la quantité compensait sans doute la qualité de ses troupes. Les assassins devaient dans un premier temps s’introduire dans les lieux sans se faire remarquer. Pour cette mission deux équipes de deux furent établis : Hinobe & Akatsuki d’un côté, Asa & Higure de l’autre. Le premier binôme devait rapporter la tête d’Aburamushi. Le second duo avait pour rôle de voler les archives, les registres ou tout autre document permettant de retracer le réseau mafieux lié au criminel et dans une moindre mesure, libérer les prisonniers. Quelques minutes avant le début de l’opération, les trois comparses de Yoru se divertissaient autour d’une partie de Karuta tandis qu’il guettait l’arrivée d’un convoi qui allait leur permettre se s’infiltrer.

          - Combien de temps devra-t-on se salir les mains pour l’Armée ? Dis Asa, tu feras quoi une fois tous ça terminé ?
          - Je ne me suis jamais posé la question, répondit le jeune homme à Hinobe qui commençait à s’impatienter. À vrai dire, j’ai toujours pensé que je mourrai au combat. Mais si je devais donné une réponse … ça serait très certainement de revoir ma famille.

           Une atmosphère délicate s’installa dés lors mais ce début de malaise fut vite interrompu par Higure qui apercevait au loin, grâce à ses pouvoirs, le convoi. La première partie du plan était simple. Le quatuor allait se faire passer pour des esclaves préalablement déguisé et suffisamment pour cacher leur armes. De part leur capacité à dissimuler leur présence et via les portails de Yoru, ils s’immiscèrent facilement parmi les captifs. Puis grâce à sa manipulation émotionnelle, Asa augmenta le sentiment de doute chez l’ensemble des corps présent sur les lieux, permettant ainsi de semer la confusion quant aux nombres précis de prisonniers. L’infiltration effectuée, le plus dur restait à faire. Les esclaves furent tous conduis dans des cachots souterrains, dont seuls des barreaux en fer servaient à les retenir. Bien entendu ce n’est pas ce qui allait poser problème à notre petit groupe. Cela dit, il fallait s’évader sans attirer l’attention des gardes qui surveillaient les lieux. Pour ce faire, Hinobe attira justement l’attention sur lui produisant un vacarme et un cinéma que les mercenaires devaient cesser. Higure profita de la diversion pour créer un portail derrière ses ennemies et leur ôta la vie dans la plus grande discrétion. Sans plus tarder, il libéra ses semblables puis parti avec Asa à la chasse aux documents. De leur côté, Hinobe et Akatsuki se dirigèrent vers les quartiers privés d’Aburamushi. Inutile de s’attarder sur cette partie de la mission, les deux assassins trouvèrent puis tuèrent rapidement leur cible. Cependant les choses ne furent pas aussi simples pour l’autre duo. Effectivement, le criminel semblait accordé plus d’importance à ses biens qu’à sa propre vie. Dés lors, qu’ils furent entrés dans les bureaux de celui-ci Asa et Hinobe activèrent une rune qui ne manqua pas de signaler la présence d’intrus dans le repère. Plusieurs patrouilles furent chargées d’inspecter les lieux et dès lors que le corps de leur chef fut retrouvé sans la tête qui va avec, l’alerte générale fut lancée. À ce moment, Higure préféré partir avec le peu d’information qu’ils avaient collectés tandis qu’Asa souhaitait continuer encore un peu. Ce dernier dû céder à la requête de Yoru qui pressentait quelque chose. Cependant alors qu’ils s’apprêtaient à quitter les lieux Asa fit demi-tour, se convaincant qu’il pouvait au moins sauver les esclaves. Higure, quant à lui, laissa son nakama agir seul, ne souhaitant pas compromettre la mission. De cette manière, Asa parvint à libérer les esclaves qui le suivirent jusqu’à dans la cour principale. Ici, une centaine de mercenaires les attendaient. Il était tout bonnement impossible pour le Nippon de leur faire face tout en protégeant les prisonniers. C’est alors qu’Higure surgit d’un portail, lui affirmant à son collègue qu’il trainait trop. À deux, leurs chances de réussir étaient plus conséquentes. Dans cette mêlée générale, Asa ne prêta, malheureusement, pas attention à une flèche tirée d’un angle mort. Heureusement pour lui, Higure s’interposa mais se prit le carreau au niveau de l’épaule. Rien de bien méchant, sauf que la flèche en question était faite d’énergie pure et dès lors qu’elle avait atteint sa cible, cette dernière ne fut dans l’incapacité d’utiliser son Maenir. Ainsi l’assassin Nippon fut privé de son pouvoir, et les ennemies de cesser d’affluer. Dos à dos Asa et Higure échangèrent des mots pour la dernière fois :

          - Sans mon pouvoir, on ne pourra jamais sortir d’ici vivant si on doit sauver ces esclaves. Au vu des forces ennemies et en ne comptant uniquement sur nos aptitudes physique,  on peut tenir encore un certain temps. Hinobe et Akatsuki doivent surement être sorti depuis un moment, inutile de compter sur leur soutient.
          - Il y’a encore un
          - Je t’écoute ?
          - Ma capacité d’empathie me confirme que tu ne me dis pas tout. Tu redoutes quelques choses, toi d’un naturel impassible même face à la mort. Qu’est-ce que tu crains autant ?
          - Inutile de tourner du pot hein ?  Tu aurais finis par me faire cracher le morceau. Je peux très certainement de retrouver mes pouvoirs. En échange d’une partie de moi même je peux accéder à un gain et une réserve d’énergie conséquente. Cela dit, ne compte pas sur moi pour m’y abandonner. Dans cet état, je ne dissocie plus le bien du mal. Je pourrais très bien m’en prendre à toi ou aux prisonniers. Imposs-

          Alors qu’il lui tournait le dos, Asa attrapa la tête de son acolyte afin de rompre ses barrières psychologiques et d’augmenter son sentiment de colère. Il n’était pas sur que cela fonctionne mais il n’espérait qu’une chose : que ce que redoutait Higure, se produise. Ce dernier commença peu à peu à perdre son self-control. Sa conscience l’abandonna et toute trace d’humanité disparue. L’assassin venait de laisser sa place à un monstre qui ne savait plus dissocier le bien du mal. Arme à la main, il s’avança vers la horde ennemie et se mit à tuer tous ce qui respirait. Asa assistait à une véritable boucherie. Les corps tombaient les un après les autres de part et d’autre de la cour. Yoru apparaissait et disparaissait, des portails se formaient puis se fermaient. Ce carnage dura plusieurs minutes et ne prit fin qu’avec la perte de conscience du bretteur. À son réveil, Akatsuki et Hinobe étaient présent mais il ne réalisait pas encore ce qu’il s’était passé. Ce n’est que dans les secondes qui suivirent que Higure comprit ce qu’il venait de se passer. Le métamorphe du groupe portait sur ses épaules le cadavre d’Asa. Invraisemblablement Yoru avait pris la vie de son partenaire lors de sa folie …
          Durant près d’un mois, le jeune Nippon ne prit part à aucune mission sur ordre du commandant Hikari. Un matin, il reçu une convocation, tout comme les quatre autres Lueurs. Ils furent tous réunis afin d’accueillir la venue d’un nouveau membre. Un nouvel assassin inconnu du groupe qui s’apprêtait à endosser le nom d’Asa.


Objectif : Aucun pour le moment.
Messages : 4
Date d'inscription : 23/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Kyosei Yoru

le Dim 4 Mar - 14:13
Les 6 lueurs


Ils savent parler une trentaine de langue, passer inaperçu, espionner, infiltrer, assassiner, déstabiliser, investir un pays sans qu’on les ai vu arriver … Tel une lueur, leur passage est éphémère et quand bien même vous parvenez à en percevoir une, il est déjà trop tard. Ainsi sont les 6 lueurs.


                 Les 6 lueurs est un groupe secret de puissant et redoutable assassin au service de l’armée impériale Nippone. Ils agissent dans l’ombre de leur patrie et ne bénéficie d’aucune protection diplomatique. Chaque membre de ce groupe d’assassin se voit attribuer un nom dés son entrer dans l’organisation. Entrainé dés l’âge de 5 ans, ces individus sont tous dotés d’aptitude et de capacités hors du commun. Certaines règles régissent les 6 lueurs mais la plus importante reste le respect et l’honneur de la volonté d’autrui. Ainsi, malgré avoir tué une des leurs, Higure (alias Yoru), n’a reçu aucune sanction.


Higure signifiant Soir :
          Yoru  est surnomé Higure, au sein du groupe. Il est distant avec tous les membres et, comme chacun, cache sa véritable personnalité. Depuis le tragique accident survenu avec le précédent Asa, il est très mal à l’aise avec son remplaçante qui, étrangement, lui ressemble beaucoup. Malheureusement pour Yoru ce dernier, doté de télépathie, est très envahissant. En effet, bien que leur rencontre soit récente, il connaît mieux quiconque le samurai aux pupilles dorées grâce à son pouvoir.
De part ses capacités et sa discrétion, il a souvent le rôle d’éclaireur et est souvent mis en binôme avec Hinobe. De duo de fortes personnalités est sujet a de constantes tensions mais dont les résultats ne déçoivent jamais. C’est le meilleur utilisateur du kenjutsu du groupe.


Nichi signifiant Jour :  
          Leader, malgré lui du groupe, il agit toujours de manière posé et réfléchie. Son maenir et sa condition physique sont d’un niveau plus qu’extraordinaire. Son pouvoir du nom d’Absolute Sens concerne les cinq sens du corps humain. Ainsi il a amélioré ses capacités grâce au effet de sa nature magique. En supprimant momentanément un de ses sens, il peut supprimer ou améliorer n’importe quel sens d’autrui. Mais encore, en se privant de l’un de ses sens comme le goût, il peut ainsi supprimer tout bruit émanant de son corps (le bruit étant lié à l'ouïe). Cela fonctionne aussi avec la vue, devenant invisible aux yeux d'autrui. Ainsi pour devenir à la fois, invisible et inaudible il doit supprimer 2 sens. Les combinaisons sont variables selon son bon vouloir. Sa capacité la plus dangereuse et lorsque il se prive de l’ensemble de ces 5 sens. En effet, cela plonge sa cible et lui-même dans le néant total.


Asa signifiant Matin :
          C’est le dernier arrivé au sein du groupe après la mort du précédent “Asa“  tué par Higure. Il a de grands pouvoirs de télépathe. Son pouvoir n’est utilisable que via son katana « Tamashi ». En coupant quelqu’un ou quelques choses, il est en mesure de communiquer mentalement avec et de lire dans ses pensés. Ses pouvoirs ne s’arrêtent pas là mais inutile de tout répertorier. Bien évidemment en échange de son propre sang, il en mesure d’accéder à d’autres capacités comme la projection astrale. Pour des raisons évidentes, chaque Lueurs s’est vu subir les effets de Tamashi.


Hinobe signifiant Aurore :
          D’un naturel moqueur et hautain, il a l’art d’exaspérer rapidement son entourage. Il possède également un sens de la repartie dépassant largement les limites de la bienséance sociale. Il adore faire des jeux de mots et des remarques douteuses en toutes circonstances, et son sens de l'humour très limite est plus que noir. Malgré son manque évident de finesse, il sait faire preuve d'une intelligence déconcertante. Il lui arrive ainsi d'élaborer des plans très ingénieux et d'une grande complexité, tout en prenant grand soin de leur mise en scène. Ainsi ses capacités sont la principale raison de sa présence parmi les 6 lueurs.
          Véritable maître du Hensōjutsu, c’est un expert dans l’art du déguisement, du camouflage, de l’usurpation d’identité et dans l’infiltration. Son pouvoir est le métamorphisme. Sa véritable apparence reste un mystère.


Akatsuki signifiant Aube :
          En temps normal, Akatsuki est quelqu’un de silencieux et de facile à vivre, l’exact opposé de Hinobe. Cependant lorsqu’il s’agit de tuer, il devient complètement froid et impassible, voir sanguinaire. Il ne manie pas le katana, contrairement au reste du groupe mais un wakizashi.
Il a le pouvoir d’invoquer et de contrôler les cadavres des victimes tombés sous sa lame et uniquement sa lame. Il ne peut ressusciter plus de 10 corps et son degré de contrôle est inversement proportionnel au nombre de réanimé.


Shoku signifiant Espoir :
          Il n'accorde pas énormément d'importance à la vie humaine, allant jusqu'à déclarer ne rien ressentir à chaque victime qu’il tue. Il n'en demeure pas moins un homme cruel qui possède une vision très terre-à-terre de la vie, déclarant que les choses comme la vie, la mort ou le meurtre sont plus simples qu'on ne le croit. D’un naturel hautain, il considère son peuple comme le plus noble et le plus fort de tous. Un caractère plutôt ironique étant donné le retard supposé qu’ont les Nippons sur le reste du monde.
Du fait de ses talents de créateur d’origami, Shoku a une vision bien à lui de l'Art. De plus, la mort représentant la quintessence de la vie Humaine, c’est un « honore » d’être tué par ses œuvres d’arts.
Tout ce que son arme coupe d’inorganique se transforme en papier qu’il peut contrôler et modifier selon ses envies.


Tout ce beau monde est dirigé et contrôlé par le commandant Hikari qui agit sous les ordres directs de l’Armée Impériale.

Voici les 6 règles à respecter :

- Aucun membre ne doit salir la fierté d’un autre.
- Aucun membre n’a le droit de poser de question sur le passé d’un autre membre.
- Aucun membre n’est autorisé à se battre contre un autre membre.
- En cas de désaccord entre deux partis, un lancé de pièce doit être effectuer.
- Il est interdit de tuer en dehors des missions sauf en cas de riposte.
- Il est interdit de parler de l’organisation à quiconque


Ancien Membre :

• Amatsu Toderoku alias Asa :
          Il a toujours souhaité revoir sa famille mais le destin en a voulu autrement. Il avait le pouvoir d’empathie et la capacité à altérer les émotions d’autrui.
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum