Partagez
Aller en bas
avatar
Messages : 7
Date d'inscription : 19/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Saada Kanaan

le Mer 28 Mar - 19:17
Identité :
• Nom complet : Saada Kanaan bent Khalid ibn Salah
• Race : Valysienne
• Sexe : Féminin
• Age : 20 ans

• Biographie : Il est aujourd’hui connu et reconnu que l’empire Valysien détient depuis très longtemps une force et une richesse parmi les plus impressionnantes d’Océania. Son étendue se justifie par d’innombrables batailles victorieuses et de sacrifices permettant la réussite. Cette gloire s’explique également par une élite on ne peut plus loyale et dévouée, très nationaliste et attachée à son sang. En effet, toute l’élite du Tsarat des terres de Tel Vatraen est quasiment de pur sang Valysien. J’ai bien dit quasiment. Quelques exceptions viennent se glisser dans cette parfaite harmonie, exceptions qui sont souvent rejetés à cause de leur différence raciale. L’un d’eux fut le prince Sarozaar Salâh Kanaan ibn Yûsuf, fait otage lors d’un conflit en terre de Yûrai, puis placé sous l’autorité d’une des familles-sœur de la dynastie régnante. Capturé afin d’être un symbole aux yeux de tous, compte tenu du fait qu’un prince Sarozaar en otage est une information vite relayée et forgeant la forte crédibilité de son détenteur, il a également été convoité pour être utilisé en tant que soldat. En ces temps, Salâh Kanaan ibn Yûsuf, ou « Al Sayf » (L’Épée), était connu pour son impitoyable sens du combat. Il tuait avec aisance de grands groupes d’ennemis, et était un tacticien hors pair, ce qui avait bien entendu compliqué sa capture, et c’est d’ailleurs le nombre qui avait su faire la différence. Ses qualités étaient indispensables pour l’armée valysienne. Il fut alors utilisé durant de nombreuses batailles, et s’y illustra à chaque fois avec pour apogée un conflit qui l’opposa à l’une des nombreuses tributs germaniques occidentales. Il fut alors gracieusement adoubé chevalier-paladin et put épouser une valysienne et ainsi obtenir en apanage un petit territoire à l’est.
Se sentant alors totalement impliqué dans la politique du pays, la famille Kanaan, lors du renversement du précédent Tsar qui dégénéra en guerre civile, se rallièrent à la cause de la Tsarine et furent ainsi récompensés en obtenant le titre héréditaire de « Gouverneur de l’Est ». Après cela, ils continuèrent de prospérer notamment grâce a leurs mines.
Aujourd’hui, Salâh Kanaan ibn Yûsuf est mort, et laisse derrière lui deux générations, faisant de sa femme toujours vivante grand-mère. Son fils, succédant donc à son père, jouit de l’apanage de Kienkursk, s’octroyant donc des revenus conséquents afin de faire vivre sa famille. Il est marié et a trois enfants, dont la cadette Amira, le fils aîné Tariq, et Saada. Cependant ces prénoms ne sont utilisés qu'entre eux, en dehors Tariq est connu sous le nom de Toma, et Amira sous le nom d'Anastasia. Seul Saada a décidé de garder son prénom sarozaar en société. Enfin bref, parlons d'elle. Cette dernière a suivi un parcours assez compliqué. De nature peu sociable et assez nerveuse, son expérience scolaire fut un désastre. Toujours en conflit avec les autres pour diverses raisons, elle ne faisait que se battre et malgré un potentiel intellectuel élevé, elle ne daignait pas en faire usage. Ces rixes faisaient d’ailleurs plus de problèmes qu’elles n’avaient de raison, et il arrivait bien trop souvent que Saada blesse grièvement ceux de sa tranche d’âge. Son père, ayant une réputation à tenir, ne se retint pas longtemps avant de passer à l’action. Voyant que le système éducatif habituelle ne servait à rien avec elle, il licencia tous ses professeurs, et après avoir mûrement réfléchi la mit sous tutorat militaire grâce à ses bonnes relations avec le paladin qui sera ensuite le tuteur de Saada. Le chef de famille voyait en cela un moyen de soumettre sa fille aux bonnes manières de façon radicale, quant à l’adolescente, elle y voyait un moyen de se défouler. Toutefois ce qui devait arriver arriva et rapidement, l’enseignant se rendit compte du potentiel de la jeune femme. Lorsqu’elle démontrait ses aptitudes au combat, le paladin, bien qu’à ce moment-là supérieur à la jeune fille, frissonnait en voyant le regard froid et strict de son élève lorsqu’elle frappait. On lisait facilement dans son regard qu’elle serait amenée à faire de grandes choses, seulement le fier fils d’Al Sayf ne voulait rien entendre et préférait privilégier son fils unique. Alors la jeune femme se prit en main elle-même afin de tracer son destin. À force d’entraînement elle finit par égaler son maître en combat, avant de le surpasser. Elle devint alors paladin, un grade d’exception pour une femme, et encore plus à son jeune âge. Toutes ses missions étaient réussies, personne ne venait remettre en question son grade ou ses capacités puisque bien que ce soit une femme, elle était au même stade voire supérieure à une grosse poignée d’homme dont la physionomie naturellement au-dessus n’était pas un avantage sur elle. Être paladin lui permit d’apprendre à maîtriser ses pulsions et ainsi être plus calme et posée au quotidien, ce qui lui évite de déclencher des combats à tout va. Néanmoins, malgré toutes ces qualités et sa prise de maturité, elle n’a toujours aucune reconnaissance de son père. Frustrée, elle se jura de devenir assez puissante pour, au moment venu, s’opposer à lui.

• Apparence physique : Jolie blonde aux yeux gris sous l’éclairage et noir dans la pénombre, Saada est prémunie d’un physique dénué de défaut ; pas une ombre de cellulite, de vergeture, de cicatrice ou autre caractéristique anaphrodisiaque qui viendrait déformer l’unité de sa peau lisse. Elle possède comme tous citoyens valysiens des ailes qu'elle déploie lorsqu'elle s'envole.





• Psyché : Depuis le berceau, Saada n’a jamais été très expressive, et pour tout dire elle ne l’est pas. Rare sont ceux qui ont eu la chance d’observer son beau sourire, au même titre que ceux qui ont su voir des traits de colère sur son visage. Pourtant, elle est paradoxalement très nerveuse. Bien que ce tempérament convulsif s’est diminué avec le temps, ses nerfs s’excitent toujours assez vite, ce qu’elle cache grâce à une impassibilité à toute épreuve empêchant l’observation de ses émotions. Elle reste sinon assez agréable à la conversation bien que son stoïcisme puisse être sujet de malaise au début, ce qui n’empêche point que sa voix demeure être un confort pour l’oreille de quiconque. Autrement elle a une très haute estime d’elle-même, bien qu’elle n’en fasse pas part elle se sent toujours supérieure aux autres, elle a du mal à comprendre les pensées des tierces êtres vivants qui l’entourent, et les considère comme non-maîtrisées et totalement dénuées de sens ou sans intérêt. En bon paladin elle est très mature et réfléchie, et mets toujours l’accent sur la théorie avant la pratique afin d’éviter les  conséquences nuisibles de ses actes. Quant à sa sociabilité, elle est très sélective. Elle ne reste en contact qu’avec les gens qu’elle trouve intéressants, et se débarrasse des autres sans aucune hypocrisie, usant d’une naïve franchise naturelle. Ainsi son cercle d’amis est très réduit  et ne comporte que des personnalités plus ou moins proche de la sienne, ou qu’elle a su apprécier avec le temps. De toute manière elle n’est pas vraiment frivole des échanges avec autrui, trouvant que les débats avec elle-même sont plus stimulant. Un détail à notifier est qu’elle aime beaucoup écrire. Dans sa chambre se trouve une multitude de feuilles noircies par l’encre de sa plume, dépeignant moult histoires fictives ou qu’elle a vécu, des paysages utopiques ou qu’elle a rencontré, et autres sujets parfois étranges émanant de son imagination. Toutefois elle refuse strictement toute personne à y poser ne serait-ce qu’un coup d’œil.

• Classification : Protos

Compétences & capacités :
• Nom :
• Type : Polyvalent.
• Description : Ce pouvoir permet de contrôler ou de créer tout matériel géologique comme la terre, la boue ou la pierre. Il permet ainsi d’avoir une maîtrise sur le paysage environnant afin d’arriver à toute sorte de fin ; dans un but défensif, offensif comme utilitaire tout est possible, l’imagination étant la limite. Son utilisateur peut ainsi réduire ou augmenter la densité d’une matière, modifier sa composition et ses états, la faire disparaître en un claquement de doigt ou même s’y fondre pour s’y déplacer. De son utilisation peut résulter une aura ocre se rapprochant fortement du doré. Le champ d'action sur lequel l'utilisateur s'exerce environne le kilomètre. Cette donnée reste la même quelque soit la puissance de l'usager. Elle augmente seulement lorsque ce dernier atteint un niveau hors du commun. L'utilisateur ne maîtrise en général qu'un seul élément de la terre, il va de soi qu'il faudrait une puissance inimaginable pour tout maîtriser, cela serait même utopique, en fait.
Saada, elle, a deux spécialisations. Elle maîtrise le domaine des métaux, et celui du magma. Elle est donc capable de modeler de multiples alliages, et d'utiliser à sa guise les éléments du monde volcanique.
• Niveau de maîtrise : Intermédiaire : Saada l’utilise assez aisément, mais ne le maîtrise pas pour autant ; il peut s’avérer très coûteux en énergie et malgré son expérience, Saada ne contrôle pas assez bien l’Helshaar pour pouvoir se permettre de l’utiliser de manière trop démesurée.
• Talents particuliers : Saada est une maîtresse du kenjutsu. Elle sait utiliser toute sorte d’épée, de sabres, de lances voire même d'hallebarde. Cependant son petit coup de cœur s’est porté sur les dagues, pour leur légèreté et leur tranchant impitoyable. 
• Affinités magiques :
Nécromantia : Saada a tout simplement la capacité d’interagir avec la mort. Discuter avec des défunts, contrôler des cadavres ou décomposer des matières. Elle peut également entrer dans un état de mort-vivante. En effet, Saada peut entrer dans un état de mort animée, lors de laquelle elle ne ressent plus la douleur et peut utiliser ses capacités physiques au maximum (force, endurance, vitesse...). Son apparence physique devient alors celle d'une morte, sa peau vire alors au pâle, son sang coule plus facilement et ses membres semblent désarticulés. Cependant, lorsque cet état se termine, elle subit de lourdes conséquences : les douleurs et dégâts qu'elle n'a pas senti se manifestent tous, et son corps dont elle a dépassé les limites craque.

Seigen : Tout comme les autres utilisateurs du Seigen, elle utilise cette affinité afin de parfaire ses meurtres. Tuer est un art dont Saada a sa propre vision. Sa maîtrise du Kenjutsu, couplée au Seigen, permet de tuer de façon rapide, précise et si nécessaire discrète. Par exemple, aiguiser sa lame en l’ensorcelant est devenu une action indispensable à Saada.

• Particularités raciales : Étant valysienne, Saada a naturellement une très bonne réceptivité à l'énergie du Solfir comparé aux autres peuples. Cependant, comparé à ses comparses, elle n'est pas très développé et est en dessous de la moyenne. Son affinité pour Nécromantia y est peut-être pour quelque chose, et son manque d'entraînement pour le développer aussi. Toutefois cela reste dans ses prochaines priorités, car la vision de son retard l'agace.
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum